Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

L’Ouest australien, la dernière frontière

Région du bout du monde encore peu fréquentée par les touristes, l’Ouest australien séduira les amoureux de grands espaces, de nature sauvage et d’authenticité.

«L’Ouest australien possède un énorme potentiel, tout y est plus grand, plus authentique ». Valérie Bourgeois, responsable production d’Australie à la carte, plante le décor de la région australienne la plus insolite, et pourtant la plus méconnue, du continent. « Les ventes pour l’Ouest australien sont minimes comparées aux icones classiques que sont Sydney-Ayers Rock-Cairns, mais elles n’ont cessé de progresser en 5 ans, en particulier dans la région des Kimberley », ajoute Aurélia Devilliers, chez Australie Tours. Les expériences et attractions naturelles sont en effet exceptionnelles dans cette partie du pays qui s’étend jusqu’à l’Ouest du South Australia et le Nord-Ouest du Northern Territory.

LÉGENDES ABORIGÈNES ET ESPRIT PIONNIER

On peut y nager avec les dauphins, les requins-baleines, ou les raies manta, dormir dans le bush sous la voie lactée, apprendre des légendes aborigènes. Ou encore découvrir un outback « qui cache des paysages à couper le souffle, des forêts de karris géants aux plages de sable blanc de l’Océan Indien, en passant par le désert, ou des gorges et des rivières qui abritent une faune et une flore uniques au monde », poursuit Denis Pavageau, chez Voyageurs du Monde. « L’Australie Occidentale est une destination à part entière », selon Karine Vampouille, chef de produit Asia. Elle est à conseiller aux repeaters qui connaissent déjà les grands classiques du pays. La région est aussi adaptée à tous ceux qui recherchent un esprit outback et pionnier authentique. Les Kimberley, très sauvages, « sont particulièrement recommandés aux touristes en quête d’aventure, hors des sentiers battus, tandis que le sud de Perth et la côte jusqu’à Broome sont accessibles avec des autotours très classiques », précise Frédérique Belmudes chez TUI France.

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique