Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Accor a une empreinte environnementale comparable à Toulouse

Le groupe a réalisé une importante étude d’impact se son activité sur toute la chaîne de valeur, de la fabrication des ressources à la fin de vie.

Accor a présenté une étude détaillée de son empreinte environnementale (4200 hôtels dans 90 pays). Un tableau de bord qui prend en compte les émissions de gaz à effet de serre, les consommations d’eau et d’énergie, la pollution de l’eau et les déchets engendrés tout au long de la chaîne de valeur, c’est-à-dire de la fabrication des ressources nécessaires à la fin de vie. Cette "première mondiale", selon le groupe, a nécessité 18 mois de travail avec le cabinet PricewaterhouseCoopers, et deux mois de révision avec des experts indépendants.

Les résultats montrent le poids de la restauration (calculé depuis la production agricole) dans la consommation d’eau du groupe (86% du total) et les émissions de CO2 (14%). Pour les déchets, ce sont les chantiers qui produisent les deux-tiers du volume. L’impact annuel global sur l’eau (544 millions de mètres cube), le CO2 (3,7 millions de tonnes) ou l’électricité (18 milliards de kilowatts/heure) montre que l’empreinte du groupe est comparable à celle d’une ville européenne d’environ 400 000 habitants, le groupe comptant plus de 500 000 chambres.

Les résultats et la méthodologie seront publiés en "open source" sur la plateforme web Earth Guest Reasearch et pourront être utilisés, notamment par les petits groupes hôteliers et les indépendants.

Synhèse des résultats

/

 

 

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique