Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

5 nouvelles technos participatives

Nous avons sélectionné cinq innovations piochées sur Internet. Point commun : leur réussite repose sur un contenu généré par les voyageurs, qu'il faut désormais convaincre.

 

1. Wikivoyage, le nouveau bébé de Wikipédia

 

Lancé le 15 janvier, le portail Wikivoyage.org se présente comme « un guide de voyage libre, complet et mis à jour ». Sur le modèle de l'encyclopédie gratuite Wikipédia, les internautes créent des articles, portant sur la plupart des destinations. Ces voyageurs-contributeurs sont des wikivoyageurs. Créé sous l'impulsion de la Fondation Wikimedia, le projet démarre. Mais si la communauté des internautes se mobilise, Wikivoyage pourrait inquiéter les éditeurs historiques de guides. La puissance de feu du travail collaboratif a déjà été prouvée par Wikipédia.

 

2. Des timeline de voyage

 

S'inspirer des voyages des autres pour construire le sien : c'est sur ce concept intéressant qu'est né Libertrip.com. La start-up d'origine lilloise invite les internautes à créer des carnets de voyage. Des photos et des textes synthétiques d'étapes incontournables sont déjà dans sa base. Reste aux voyageurs le soin d'enrichir la timeline (soit la frise) de leur voyage, avant, pendant et après leur périple. Les « contributions » des particuliers – en anglais – sont de qualité inégale. Libertrip.com, qui est toujours en version bêta, espère à terme vendre des contacts « qualifiés » à des professionnels du voyage.

 

3. Dessine-moi ton voyage !

 

Live Trekker est une application pour mémoriser ses voyages, en positionnant différents contenus (photos, vidéos, audio) sur un tracé GPS. Les particuliers peuvent ensuite partager, avec leurs proches, leurs récits pimentés de multimédia. Dans une prochaine version (prévue en mars), Live Trekker souhaite que tout internaute – et pas seulement les amis ou la famille – puisse consulter les reportages dont les auteurs acceptent la diffusion publique. Ce serait alors une plate-forme inspirationnelle capable de générer des revenus publicitaires.

 

4. Des recherches payantes

 

Ce nouveau portail propose aux internautes de sous-traiter leur recherche de billets d'avion à une communauté d'experts-voyageurs, qui sont prêts à partager leurs (très) bons plans. Lancer une recherche coûte 20 E à l'utilisateur. L'expert ayant trouvé le meilleur deal touche 15 E, et Darjeelin garde les 5 EErestants. Créé par deux Français, le site disponible en anglais sera bientôt traduit dans notre langue. La start-up explique qu'elle utilise la méthode du crowdsourcing, comme Wikipédia. À une différence près : l'encyclopédie a grandi sur la base de la gratuité…

 

5. Facebook veut son propre moteur

 

Mi-janvier, Facebook a dévoilé Graph Search, son troisième pilier après le fil d'actualité et la timeline. C'est un moteur de recherche interne, piochant dans tous les contenus partagés avec ses amis sur le réseau social, notamment dans le voyage. L'outil est développé en collaboration avec Bing. Le moteur de recherche de Microsoft, qui patine derrière Google, promet d'ailleurs d'élargir la recherche à Internet quand elle n'aura rien donné sur Facebook.

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique