Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

1 Vigan

L’empreinte espagnole

Au nord de Luzon, en redescendant des montagnes, on arrive dans la province d’Illocos Norte, plus verte et moins chaude que Manille et, de ce fait, choisie depuis toujours comme résidence d’été par la bonne société de la capitale. C’est une région d’artisanat, peuplée de potiers et tisserands, dont Baguio est la capitale, mais aussi celle du tabac : ici sont fabriqués, à la main, évidemment, les meilleurs cigares du monde après ceux de Cuba. Mais le phare régional, c’est Vigan, cité épargnée par les bombardements de 1944, dont on découvre les trois places anciennes, la cathédrale de brique comptant autant de cloches que celles-ci ont de raisons de sonner (alertes, messes, mariages…) et les rues coloniales inchangées, quoique fort délabrées. Ambiance provinciale intemporelle, avec force calèches et side-cars customisés tels de gros frelons butinant la ville. L’ancienne maison coloniale du Président Elpidio Quirino, mort en 1956, chargée de souvenirs, a été transformée en musée et, un peu plus au nord, le spot balnéaire de Pogadpag, dont la superbe plage reste, pour l’heure, fréquentée par les seuls backpackers, sera bientôt proposé par les voyagistes. Et puis, partout, des rizières, des marchés de campagne animés et ces imposantes églises à l’architecture séduisante, mais aux intérieurs vides et aux toitures de tôle, tous chefs-d’oeuvre en péril classés par l’Unesco mais non encore restaurés. Le pays est trop pauvre pour entreprendre les travaux.

%%HORSTEXTE:1%%%%HORSTEXTE:2%%%%HORSTEXTE:3%%

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique