Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

1 Rhodes

Sur les traces des chevaliers

On entre facilement dans la vieille ville de Rhodes, par l’une des portes percées dans ses quatre kilomètres de puissants remparts. Dans la capitale de l’île, le bijou architectural se nomme rue des Chevaliers. Aucun commerce, aucune enseigne ne perturbent la quiétude de cet alignement de façades minérales et de petits pavés qui monte en pente douce vers le château. Au sommet de la colline, le Palais des Grands Maîtres a été reconstruit sans grande rigueur historique par les Italiens, qui occupèrent l’île en 1912. Dans la fraîcheur des grandes salles, où les mosaïques importées côtoient les blasons des chevaliers, les visiteurs passent sans s’en apercevoir devant une plaque de marbre gravée en l’honneur de Mussolini, « grand maître » de la restauration de ces lieux… On redescend vers le port en empruntant la rue Socrate, dans un brouhaha de commerces de plain-pied, marchands de montres et de sacs de contrefaçon, boutiques fashions et échoppes d’épices ou de soie. De retour sur les quais de Mandraki, l’oeil s’attarde sur les frêles statues de cerfs à l’entrée du port : d’après la légende, elles signalent l’emplacement du Colosse de Rhodes qui se serait tenu ici, jambes écartées, au IIIe siècle avant J.-C. La statue de bronze, l’une des Sept Merveilles du monde antique, aurait été emportée par un tremblement de terre. Une version que les récits d’historiens contredisent.

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique