Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

1. DES SAVANTS ET DES SAINTS

NULL

De la cité médiévale de Dublin, il reste peu de traces. Les cathédrales Christ Church et Saint Patrick, où se dresse le tombeau de Jonathan Swift, en sont les rares témoins. Difficile d’imaginer un bourg pouilleux envahi par les Vikings vers l’an 840 et qui le baptisèrent « Dubh Linn », « le marais noir ». Le XVIIIe siècle est l’âge d’or de la capitale irlandaise, sous les règnes des descendants des colons anglais, George II et George III. De cette époque géorgienne, on retrouve les jardins et les sobres et élégants hôtels particuliers. Il y a aussi la célèbre université Trinity College, où quelques-uns des grands noms de la littérature irlandaise tels que Bram Stoker, « Mr. Dracula », Oscar Wilde et Samuel Beckett ont étudié. En plein coeur de la ville, le complexe universitaire, datant du XVIe siècle, recèle de trésors comme le « Livre de Kells », un manuscrit du IXe siècle, chef-d’oeuvre d’enluminures, bien gardé dans The Old Library. Avec ses voûtes et ses alcôves, ses milliers d’ouvrages anciens empilés du sol au plafond et ses parquets qui craquent, la Vieille Bibliothèque a dû inspirer les décors de « Harry Potter ».

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique