Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Lisbonne disposera bientôt d’un nouvel aéroport

Le nouvel aéroport de la région de Lisbonne sera construit à Campo de Tiro de Alcochete et s’appellera Aéroport Luís de Camões.

Le gouvernement portugais a annoncé mardi soir avoir retenu la municipalité d’Alcochete, sur la rive sud de l’estuaire du Tage, pour construire le nouvel aéroport de Lisbonne qui est régulièrement saturé. « Le gouvernement a décidé d’approuver la construction du nouvel aéroport de Lisbonne (…) à Alcochete », a déclaré le Premier ministre de la droite modérée Luis Montenegro, entré en fonctions début avril, à l’issue d’un conseil des ministres.

Ce nouvel aéroport qui s’appellera Luis de Camoes, du nom du grand poète portugais du XVIe siècle, « est amené à complètement remplacer » l’actuel aéroport Humberto Delgado qui se trouve au nord de la capitale, a-t-il précisé. Cet investissement est estimé à quelque huit milliards d’euros, selon les médias portugais.

Un aéroport plus que saturé 

Ce site est celui qui avait été également retenu par un comité d’experts chargé par le précédent gouvernement socialiste d’étudier une solution pour faire face à la saturation de l’infrastructure aéroportuaire actuelle au nord de la capitale. A la suite de la présentation de ce rapport en décembre dernier, l’ancien Premier ministre démissionnaire Antonio Costa avait alors expliqué que la décision reviendrait à son successeur.

L’aéroport de Lisbonne, qui enchaîne les records de passagers, repousse depuis plusieurs années son point de saturation. Le nombre de passagers, qui a plus que doublé en dix ans, a franchi l’année dernière la barre des 33 millions de voyageurs. Le débat autour de l’emplacement d’un nouvel aéroport pour désengorger l’actuel n’est pas nouveau.

Un nouveau pont à Lisbonne ?

Le Premier ministre a également indiqué mardi soir qu’il avait chargé la société qui gère les infrastructures ferroviaires et routières du pays de travailler sur un projet de construction d’une troisième traversée à Lisbonne afin de relier les deux rives du fleuve Tage et d’une liaison ferroviaire à grande vitesse entre Lisbonne et Madrid.

« En tant que Premier ministre je veux affirmer aujourd’hui que ces décisions bien que rapides sont réfléchies, fondées et stratégiques pour les pays » et « sont dans l’intérêt de la nation », a souligné M. Montenegro.

Une décennie d’imbroglio 

Des gouvernements précédents avaient annoncé à plusieurs reprises différentes localisations pour un nouvel aéroport. En 2022, le ministre des Infrastructures du gouvernement socialiste avait annoncé le projet d’un aéroport complémentaire à Montijo, également sur la rive sud du fleuve Tage, avec à plus long terme la construction d’un aéroport unique à Alcochete.

L’annonce, qui avait pris de court les partis de l’opposition, avait suscité une vague de contestation. Le gouvernement avait alors rapidement fait volte-face, puis il avait chargé une commission indépendante d’analyser plusieurs options. Le site d’Alcochete avait déjà été annoncé par un précédent gouvernement, avant d’être abandonné en 2010, alors que le pays sombrait dans la crise de la dette.

A lire aussi :

1 commentaire
  1. Anonyme dit

    Cela fait plus de 30 ans qu’on entend parler de cet aéroport… Les annonces se suivent et se ressemblent : elles n’ont pour effet que d’augmenter les prix de l’immobilier et des terrains dans les environs du supposé futur aéroport.
    Ensuite lorsque la spéculation a bien enrichi quelques personnes (souvent proches du pouvoir), le projet est remis en question pour des questions d’environnement, d’écologie ou de voisinage et nouvelle localisation est annoncée ! Et la danse continue.
    Bien naïf celui qui y crois

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique