Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

XL Airways : Nous allons continuer à développer les Etats-Unis

La compagnie aérienne, qui vient d’ouvrir Paris CDG-San Francisco, change certaines de ses destinations pour l’hiver prochain.

XL Airways France se renforce sur les Etats-Unis au départ de Paris, en vols réguliers.

Après avoir ouvert New York en 2009 et La Vegas en 2010, la compagnie vient de lancer deux vols par semaine vers San Francisco (à partir de 649€TTC). Objectif : environ 80 00 passagers cette année, sur une offre américaine globale de 100 000 sièges.

"Nous allons continuer à développer les Etats-Unis, explique le PDG Laurent Magnin. Nous prévoyons une nouvelle ligne en 2013, avec un vol saisonnier". Et sur la Grosse Pomme, le transporteur allonge peu à peu la saison, qui pourrait aller jusqu’au marathon cet automne. "Nous enregistrons un très gros succès sur New York. Je pense que nous finirons par l’exploiter à l’année".

L’abandon du moyen courrier n’est pas exclu

Chez XL, le long courrier est moteur de croissance. "Nos performances en long courrier sont clairement meilleures que sur le moyen courrier depuis trois ans et l’arrivée de Transavia" qui a "laminé" le moyen courrier. Aujourd’hui, la flotte ne contient plus que 3 appareils moyen-courrier, des A 320. "Si demain je devais arrêter le moyen courrier, je n’aurais aucun état d’âme ! Je compenserai  par le long courrier". D’ailleurs, le groupe prévoit d’annoncer dans un mois une nouvelle destination long-courrier.

Abandon de Pukhet et du Brésil

XL ferme aussi des lignes l’hiver prochain. Dans ses vols affrétés, la compagnie stoppe ses liaisons vers Phuket, opérées pour le compte de plusieurs TO. Salvador de Bahia passe également à l’as, et la destination est remplacée par Zanzibar dès décembre. Le dernier vol s’est déroulé le 2 avril, mais le TO maison Héliades continuera à programmer la destination.

XL envisage fortement d’abandonner les Maldives. "On fait un dernier tour de piste auprès des TO. S’il n’y a pas de mobilisation, nous arrêtons notre vol direct sur Malé".

La compagnie opère 75% de ses vols grâce à des engagements de TO, contre 25% en régulier. Mais peu à peu, les voyagistes réduisent leurs stocks, ce qui pourrait amener à un rééquilibrage d’activité 50/50 dans deux ans.

A lire aussi : "Le processus de vente de XL Airways s'accélère"

 

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique