Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Aéroport de Marseille : le cap des 10 millions de passagers (enfin) franchi

En dépit des faillites d’Aigle Azur et XL Airways, et des grèves des contrôleurs aériens, l’aéroport reprend sa troisième place sur le marché français.

L’année 2019 a été « un bon cru, dans un contexte international difficile », selon les termes de Jean-Paul Ourliac, président du conseil de surveillance de l’Aéroport Marseille-Provence. L’objectif des 10 millions de passagers a été atteint le 25 décembre, et l’année s’est soldée par une fréquentation de 10,15 millions de pax, en progression notable de 8,1% par rapport à 2018. L’aéroport regagne ainsi sa troisième place des plateformes régionales, après Nice et Lyon, et devant Toulouse.

Selon Julien Boullay, directeur commercial et marketing, la croissance a été tirée par le trafic international (+11%) qui représente désormais 62% de l’activité, avec 6,3 millions de passagers. Les vols vers l’Europe sont en progression de 14,7%, grâce à deux compagnies leaders qui ont basé cinq avions à Marseille, Volotea et Ryanair. Deux autres compagnies ont ouvert ou renforcé des vols pour alimenter leur hub international : Aeroflot sur Moscou, et British Airways sur Londres Heathrow. Quant au trafic long-courrier, il se développe petit à petit, avec l’arrivée d’Ethiopian Airlines en juillet vers Addis-Abeba et d’Air Sénégal en décembre vers Dakar.

Les slots d’Aigle Azur en attente de redistribution

Au total, 33 nouvelles lignes régulières ont été lancées en 2019 au départ de Marseille, de quoi compenser la perte de trafic liée à la faillite d’Aigle Azur intervenue en septembre, qui transportait plus de 200 000 personnes par an, essentiellement vers six villes algériennes. « Une partie des 80 000 passagers impactés par la faillite ont été reprotégés sur d’autres compagnies, mais à la fin de l’année, nous avons enregistré une baisse de trafic de 2,2% sur l’Algérie, concède Julien Boullay. Le 27 janvier prochain, la DGAC doit annoncer à quelles compagnies elle redistribue les slots, et nous sommes confiants dans le fait de récupérer du trafic ». La faillite de XL Airways a eu moins d’impact, car les vols sur La Réunion, arrêtés dès le début de 2019, ont été repris par Air Austral.

En décembre, les grèves des contrôleurs aériens ont généré 250 suppressions de vols (représentant 30 000 pax), mais l’aéroport a bénéficié des reports des usagers de la SNCF en grève, essentiellement à destination de Paris.

Pour 2020, 17 nouvelles lignes estivales sont d’ores et déjà prévues, portant le réseau régulier à plus de 160 lignes et 125 destinations. A terme, les responsables de l’aéroport tablent sur l’ouverture de liaisons long-courriers vers l’Arménie, les Etats-Unis, la Chine, le Moyen-Orient. « Accueillir Qatar Airways est une piste prioritaire pour nous », a déclaré Philippe Bernand, président du directoire, réagissant à l’arrivée à Lyon de la compagnie du Golfe.

Les commentaires sont fermés.

Dans la même rubrique