Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Voyageurs du Monde s’attaque à la destination France

A partir de la rentrée, le groupe Voyageurs programmera des voyages sur mesure en France, "hors des sentiers battus".

Groupe multi-destination par excellence, Voyageurs du Monde développera sa production dédiée à la France dès cet automne. C’est ce qu’annonce son patron Jean-François Rial, sur BFM Business. "On lance, sur Voyageurs du Monde, la France en voyages sur mesure", a-t-il indiqué.

Se positionner comme réceptif

Des exemples de destinations et de produits ? Le Cantal (qui lui est si cher, NDLR), les Charentes, Paris en dehors des sentiers battus. "Je dirais la France de Voyageurs du Monde, c’est-à-dire des voyages itinérants avec du contenu de charme en termes de prestations, (…) lié à votre sensibilité personnelle." Pour l’Anglais, qui veut découvrir des artisans des marques de luxe à Paris, par exemple. "On va essayer de ne pas toujours être dans la gastronomie, l’œnotourisme, ou les châteaux de la Loire."

"Nous voulons relancer les voyages sur mesure en France, que nous avions tentés puis abandonnés il y a huit ans environ faute de clientèle étrangère suffisante, nous précise Alain Capestan, directeur général. Aujourd’hui, suite à nos rachats, nous faisons voyager un nombre croissant de Britanniques et de Canadiens, mais aussi des Français installés à l’étranger. Nous atteindrons 20% de clients internationaux fin 2017". Le timing est donc meilleur… "De plus, nous disposons déjà d’une offre France assez conséquente sur le trekking, sous nos marques de randonnée."

Sous différentes marques, pour l'instant

Voyageurs se pose ainsi en réceptif de la destination France, pour ses filiales étrangères (les anglais Original Travel et KE Aventure, le canadien Uniktours), mais aussi pour Voyageurs du Monde et ses marques de trekking, ou encore de cyclotourisme (Loire Valey Travel).

Prudent, Alain Capestan ne donne pas de précisions sur les objectifs visés. De toute évidence, les ambitions évolueront en fonction des premiers résultats. A moyen ou long terme, une marque et un site dédiés pourraient voir le jour, pour rassembler toute la production de manière explicite. Et mettre ainsi un caillou dans la chaussure d'un Airbnb qui mise, à sa façon, sur le sur-mesure en France ?

 

Dans la même rubrique

Laisser un commentaire