Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Voyageurs du Monde a bien résisté aux Gilets jaunes

Le groupe présidé par Jean-François Rial présente des résultats semestriels en légère croissance, malgré le contexte social en France.

A l’issue du premier semestre de l’année 2019, le groupe Voyageurs du Monde a réalisé un chiffre d’affaires de 182,2 millions d’euros, en hausse de 2,9% à périmètre constant. « Si on exclut le rachat de Mickledore, la croissance s’établit à 3,9% », chiffre Lionel Habasque, directeur général délégué de Voyageurs du Monde. « Nous avons très bien résisté, dans un contexte social qui a impacté notre activité », précise Lionel Habasque, en référence à la mobilisation des Gilets Jaunes.

« En très forte croissance jusqu’au mois d’octobre », Voyageurs du Monde partait également avec un « effet de base » important, puisque le groupe a enregistré une croissance de son chiffre d’affaires de 9,2% lors de l’exercice précédent. « En tenant compte de tous ces paramètres, nous sommes contents », assure Lionel Habasque. Et ce, même si les pertes du groupe sont plus importantes, étant donné que les charges d’exploitation (50%) sont toujours plus conséquentes que la part du chiffre d’affaires (40%) sur le premier semestre. Des effets ponctuels selon Lionel Habasque, et qui auront disparu avec l’encaissement du chiffre d’affaires du deuxième semestre 2019.

© Voyageurs du Monde

Au Canada, la marque sera Uniktour

Porté par la hausse du voyage sur-mesure (2,3%) et du voyage d’aventure (+6,2%), Voyageurs du Monde poursuit son internationalisation. « En Angleterre, l’intégration de Mickledore est réussie. Concernant Original Travel, 2019 a été une année de transition, pendant laquelle nous avons installé les outils de Voyageurs du Monde. Nous en attendons les premiers résultats dès 2020. Enfin, nous avons enrichi l’offre de KE Adventure Travel avec des treks plus accessibles. Le succès a été immédiat », indique Lionel Habasque. Le Brexit, qui paralyse certains comportements d’achats, n’a pas impacté « du tout » l’activité du groupe.

Au Canada, la marque Voyageurs du Monde continue de se déployer progressivement et prendra la place, à terme, d’Uniktour, du nom du TO racheté par le groupe en 2017. Les canadiens francophones, comme les Belges ou les Suisses, ont également accès à leur propre version du site de Voyageurs du Monde. « Notre idée est toujours la même : nous pensons que le marché du sur-mesure et de l’aventure a encore une grande marge de progression en France. Nous voulons donc profiter de la croissance organique de ce marché, sur lequel nous estimons être les mieux installés, pour déployer nos idées à l’étranger », assume Lionel Habasque.

Une sixième agence pour Comptoir des Voyages

Le développement du groupe passe donc autant par le renforcement de son implantation en France (Comptoir des Voyages vient d’ouvrir sa sixième agence, à Lille) ou de ses services (lancement d’une application de randonnée pour Allibert Trekking) que par son internationalisation. Avec une clientèle venue à 20% de l’étranger jusqu’à maintenant, Voyageurs du Monde se veut toujours plus ambitieux et envisage déjà d’investir de nouveaux marchés (Etats-Unis). « Mais nous procédons étape par étape », rassure Lionel Habasque.

Voyageurs du Monde devrait donc terminer l’année 2019 avec une croissance aux alentours de 5%, et devrait donc, « sauf éléments exceptionnels », obtenir un résultat net en progression par rapport à 2018. L’exercice 2020, quant à lui, se profile déjà positivement. « Contrairement à cette année, « l’effet de base » sera cette fois-ci à notre avantage. Au vu des premières réservations pour l’année prochaine, 2020 devrait être une très bonne année », conclut Lionel Habasque.

A lire aussi :

Les commentaires sont fermés.

Dans la même rubrique