Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Voyages en Grèce : les tests antigéniques sont désormais acceptés

A son tour, la Grèce autorise les tests antigéniques pour l’entrée sur son territoire. Les passagers doivent également remplir un formulaire qui leur permettra d’obtenir un QR code à présenter à l’embarquement.

L’entrée en Grèce est désormais également autorisée pour les voyageurs qui présentent des tests antigéniques rapides négatifs à leur arrivée, vient d’annoncer l’Office de tourisme de la destination. Pour être valables, ces tests doivent être effectués dans les 48 heures précédant le voyage. Les résultats négatifs doivent être délivrés par un laboratoire autorisé et dans l’une des langues suivantes : grec, anglais, français, allemand, italien, espagnol ou russe. Le nom sur le certificat de vaccination doit correspondre au nom sur le passeport. La règle est en vigueur pour les enfants de plus de 12 ans. 

Trois profils de voyageurs

La Grèce a défini trois profils de voyageurs, qui conditionnent les formalités sanitaires pour entrer dans le pays.

Ainsi, les voyageurs de plus de 12 ans, non-vaccinés ou partiellement vaccinés, doivent présenter les résultats d’un test PCR négatif en français, effectué au plus tard 72 heures avant l’arrivée dans le pays ou d’un test antigénique rapide négatif effectué dans les 48 heures précédant le voyage, délivrés par un laboratoire. Ils doivent également remplir obligatoirement en ligne le document PLF, au plus tard la veille de leur arrivée en Grèce.

Autre cas de figure : les voyageurs ayant finalisé leur vaccination selon les doses requises, avec un délai de 14 jours après la dernière injection. Dans ce cas, ils devront présenter leur certificat de vaccination en français en version papier officiel avec nom, prénom, type de vaccin et nombre de doses, et également remplir le document PLF, au plus tard la veille du départ.

Enfin, les voyageurs ayant déjà contracté le Covid-19 devront fournir la preuve de leur guérison, valable de deux à neuf mois après la date d’un test PCR positif ou la date d’un test antigénique positif ou encore la date d’un certificat médical, indiquant que la personne a été atteinte du Covid-19 (ces documents doivent être établis par un établissement public ou par un laboratoire public ou un laboratoire privé agrée par les autorité compétentes). Ils devront eux aussi remplir le document PLF, au plus tard la veille de leur arrivée

Un QR code pour l’embarquement

Le document PLF permet d’obtenir un QR code qui sera envoyé le jour de départ à partir de minuit et qu’il faudra présenter au personnel des compagnies aériennes à l’embarquement, et aux autorités locales à l’arrivée en Grèce.

A l’arrivée, tous les voyageurs (vaccinés ou non) peuvent subir un test aléatoire antigénique, selon le QR code présenté. La sélection se fait à travers un système d’échantillonnage ciblé, basé sur le système EVA utilisé à l’été 2020. Pour les touristes qui ont été testés positifs au SRAS-Cov-2, à la suite d’un test aléatoire, un isolement obligatoire est prévu pour eux et leurs accompagnateurs pendant 14 jours dans des hôtels de quarantaine. Les frais d’hébergement dans les hôtels de quarantaine seront pris en charge par l’État grec, précise le communiqué.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique