Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Vols vers les Etats-Unis : plus de maquillage en cabine

En vertu de nouvelles restrictions américaines, les articles en poudre comme les gommages au sel, les déodorants en poudre, les poudres pour les pieds ou même le sable ne seront autorisés à voler vers les Etats-Unis, sauf dans les bagages enregistrés.

Aux gels, liquides et ordinateurs déjà interdits ou particulièrement contrôlés avant l’embarquement dans l’avion, la Transportation Security Administration (TSA) américaine va ajouter les poudres.

Tous les passagers qui transporteront douze onces (340 g) de poudre, la taille d’une canette de soda ordinaire, feront l’objet d’un contrôle supplémentaire à partir du 30 juin. Michael England, le porte-parole de la TSA, a indiqué que cette poudre comprend la cosmétiques, le talc, les épices ou encore les mélanges de boissons en poudre.

Il sera demander aux voyageurs de retirer les paquets de leurs bagages, comme nous le faisons actuellement  pour les liquides. Le porte-parole a recommandé aux passagers de placer les produits en poudre dans leurs bagages enregistrés car si les poudres contenues dans les bagages à main sont mal dépistées, elles seront jetées. Cependant, cette nouvelle mesure de sécurité ne devrait pas concerner les passagers domestiques.

Un attentat déjoué avec de la poudre

Cette nouvelle mesure de sécurité a été adoptée en partie en réponse à une tentative d’attentat à la bombe déjouée sur un avion d’Etihad Airways volant vers Abu Dhabi depuis Sydney en juillet dernier. Michael England a ajouté que « les dispositifs improvisés contenant des explosifs en poudre ont toujours été une préoccupation de TSA. »

Brian Sumers, un journaliste américain a réagis : « Certes la sécurité est importante. Mais la liste des articles interdits dans les bagages à main devient ridicule. Nous n’arrêtons pas d’entendre parler des scanners nouvelle génération qui rendront beaucoup de ces interdictions obsolètes. Quand vont-ils enfin arriver sur le marché? »