Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Visibilité

Un congrès réunissant les entrepreneurs d’Afat et ceux de la coopérative Selectour est certainement l’événement de l’année dans la profession. Qui aurait pu l’imaginer il y a une dizaine d’années ? Les deux présidents, visiblement très complices actuellement, veulent convaincre tout le monde que leur fusion est « offensive » et non défensive. Mais il est fort probable que cette fusion n’aurait pas connu le coup d’accélérateur que l’on sait si Thomas Cook n’avait pas montré tant d’ambitions expansionnistes.

Cette semaine, Afat et Selectour, jadis rivaux, se retrouvent ensemble pour lutter contre des acteurs industriels européens dotés de modèles intégrés de producteurdistributeur. AS Voyages est, à ce titre, l’une des dernières grandes marques d’un modèle très hexagonal, qu’on pourrait même qualifier d’exception touristique française. Au même titre que Fram, qu’on veut, d’ailleurs,souvent associer à AS Voyages. Le congrès de cette semaine doit montrer aux adhérents – mais aussi à tous les professionnels du secteur – que ce modèle a de l’avenir, et qu’il ne finira pas sous vitrine, à côté d’un dodo empaillé ou d’un Delacroix de 100 francs.

Sur le même sujet

Il a déjà démontré sa capacité de résistance, face au blitz de Thomas Cook, mais rien sur sa faculté à construire. Ce congrès doit la dévoiler. Même sa manière de convaincre ne peut être encore jaugée, en tout cas pas sur le seul résultat des agences enseignes Jet tours qui ont opté, le 1er novembre, pour AS Voyages à une très large majorité. Chacune a choisi son camp, en fonction de critères économiques propres, très difficilement extrapolables.

Pour emmener dans un même élan 1200 points de vente, attachés à leur histoire et à leur indépendance, il faudra convaincre sur la cohérence du projet, et surtout, puisqu’on parle d’entreprise, sur les perspectives de développement ou plus prosaïquement, sur le niveau de commission. AS travaille les TO au corps pour leur grappiller quelques points supplémentaires et, surtout, a conclu un partenariat avec Amex. On commence à y voir à peine plus clair…

Cédric NEAU
Rédacteur en chef adjoint

Réagir à cet article