';
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Une année médiocre pour Plein Vent…

Le TO niçois affiche un recul de 6% de son activité au titre de l’exercice en cours. 2008 sera une année de consolidation.

Plein Vent nous avait habitué à afficher des performances parmi les meilleures de la profession depuis plusieurs années. 2007 marque un coup d’arrêt à la folle progression du TO niçois. Le chiffre d’affaires pour l’exercice en cours (qui s’achève le 31 octobre), devrait ressortir à 46 M€, soit une baisse de 6%  par rapport à 2006. L’année a été difficile, en particulier les mois de mai, juin et juillet confirme Joost Bourlon, pdg du TO. Plein Vent a dû en particulier faire face à la forte concurrence au départ de Lyon (l’une de ses deux principales plateformes avec Marseille) qui a entraîné des surcapacités et tiré les prix vers le bas. Le voyagiste a aussi stoppé les Canaries, qui représentaient 3 000 passagers. Au global, Plein Vent aura fait voyager 100 000 clients en 2007, contre 108 000 l’année dernière. Les bénéfices ne sont pas encore connus mais ils devraient également s’afficher à la baisse par rapport à 2006 (720 000 €), tout en restant positifs.
Plein Vent, qui vient de sortir sa production annuelle pour 2008, avec en particulier la Jordanie pour nouveauté (2 000 clients espérés), demeure prudent pour l’année prochaine. Le TO table sur un chiffre d’affaires et un nombre de passagers stables, mais sur une rentabilité améliorée. Il dispose de 110 000 sièges charters pour l’année (essentiellement sur Air Méditerranée), et de 7 000 sièges fermes en allotements sur Lufthansa pour ses circuits longs courriers. Mais il entend reprendre l’offensive dès 2009.  Pour progresser, nous allons devoir nous développer vers d’autres destinations, par exemple la Grèce, la Turquie ou l’Egypte poursuit Joost Bourlon.  
Plein Vent entend également se positionner au départ d’autres aéroports français, à commencer par Mulhouse. Il est en effet actionnaire à hauteur de 66 % de Tourivac, l’un des TO installés sur la plateforme de l’est de la France. Selon l’accord passé lors de la transaction en 2006, Plein Vent montera à 100% fin 2008. De quoi permettre au TO, toujours sous la marque Tourivac, de mettre le paquet au départ de Mulhouse dès 2009.

Dans la même rubrique

Laisser un commentaire