';
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Un secteur hôtelier à l’embellie ?

Comme au lendemain des attentats du 11 septembre 2001, l’hôtellerie nationale souffre diversement de la crise actuelle. Les établissements des grandes métropoles et les hôtels haut de gamme sont plus durement touchés. Paris affichait, pour le week-end de Pâques, une fréquentation en baisse par rapport à 2008, mais identique à celle de 2007 (lire notre interview).

Même constat de la part du Syndicat des hôteliers de Nice-Côte d’Azur, région habituée, en période pascale, à des taux de remplissage frôlant les 100 %et qui ne se situe ?qu’à? 90 %cette année, après trois mois de baisse consécutive. Déficience du marché américain pour les uns, britannique pour les autres, quels seront les leviers de croissance qui vont soutenir l’activité?

Pas le segment du tourisme d’affaires et de l’événementiel, qui, structurellement, permet aux hôteliers de faire la jonction avec les vacances estivales, nombreuses étant les entreprises qui ont reporté leurs opérations à des temps meilleurs. Reste que, ici comme ailleurs, le manque de visibilité se confirme et les réservations de dernière minute également.

Sur le même sujet

Et que l’hôtellerie de chaîne en France se maintient mieux que chez ses voisins, au point que les grandes enseignes internationales ne diffèrent pas leurs projets de maillage du territoire. Selon le principe qu’il faut croître significativement et rapidement pour exister sur le marché de l’hôtellerie, les groupes emploient les grands moyens.

Acquisitions, contrats de franchise, multiplication des services, politique tarifaire basée sur le yield, leurs leviers sont nombreux. Aux dépens d’une hôtellerie indépendante qui va,de son côté, faire face à la réforme du classement hôtelier.

Laurence ROUSSEAU
Directrice de la rédaction

Réagir à cet article

Dans la même rubrique

Laisser un commentaire