Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Un nouveau patron pour Airbnb

Emmanuel Marill, qui remplace Nicolas Ferrary à la tête d'Airbnb France, vient de Facebook. Nous l'avons rencontré.          

 

Emmanuel Marill coiffe désormais le marché français, sous la responsabilité d'Olivier Grémillon, directeur Europe & Afrique d'Airbnb. Cet ancien de Facebook, Groupon et Roland Berger compte développer Airbnb bien au-delà de Paris, dans nos villes et campagnes. Une ambition également caressée par son prédécesseur Nicolas Ferrary.

L'Echo touristique : C'est votre première expérience professionnelle dans le tourisme ?

Emmanuel Marill : Directement, oui. Mais indirectement, non. J'ai travaillé chez Groupon sur la thématique du voyage, basé sur les packages composés d'un hôtel avec un spa et un restaurant, par exemple. De plus, quand j'étais consultant, une partie de mes missions concernait le tourisme en 2009-2010.

Quelle est la taille de l'équipe que vous coiffez à Paris ?

Une trentaine de personnes.

Et votre feuille de route ?

Ancrer Airbnb dans le quotidien de tous les Français. Le pétrole français qu'est le tourisme doit profiter au plus grand nombre. En France, 6 millions de personnes sont déjà inscrites sur Airbnb, comme voyageur ou en tant qu'hébergeur. Nous souhaitons couvrir tous les territoires et les régions, même les plus enclavés. Aujourd'hui, 15% des voyageurs de notre communauté vont dans des communes dépourvues d'hôtel. Et 80% des annonces concernent la province, ce qui est méconnu du grand public. Airbnb est souvent associé à Paris, qui reste (au demeurant) notre première destination en Europe, malgré les événements tragiques qui ont touché la capitale.

C'est donc cette volonté de couvrir toutes les villes et villages qui a motivé le concours Maisons de France*…

Oui, nous demandons maintenant aux Français de voter dans le cadre de ce concours, pour choisir les plus belles propriétés des régions françaises. D'octobre à mars, nous allons nous déplacer dans toutes les capitales régionales. Je serai personnellement du voyage autant que possible dans le cadre de ce Tour de France.

Quelle est votre position par rapport au "permis de louer" inscrit dans le projet de loi numérique, qui sera examiné en seconde lecture fin septembre ?

Nous considérons que les propositions sont disproportionnées, par rapport à ce que nous préconisions. Nous étions au contraire favorables à la simplification des procédures.

A lire aussi, la fiche Décideur d'Emmanuel Marill.

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique