Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

TUI Travel redessine le tourisme tricolore

La fusion entre TUI et First Choice pose beaucoup de questions sur le destin de leurs filiales françaises, Nouvelles Frontières et Marmara.

Le mariage entre TUI et First Choice laisse planer des interrogations en France. La Commission européenne l’a approuvé la semaine dernière, subordonnant son aval à la cession par TUI de sa filiale irlandaise Budget Travel. La nouvelle entité, baptisée TUI Travel, pèsera 18 milliards d’euros, pour un bénéfice d’exploitation de quelque 475 millions.

La naissance de ce géant européen crée une situation inédite dans l’Hexagone, plaçant sous la même bannière deux des principaux acteurs français, Nouvelles Frontières (filiale de TUI) et le groupe Marmara (First Choice). A eux deux, ils constitueraient un poids lourd hexagonal (1,6 milliard d’euros de chiffre d’affaires et près de 2,6 millions de clients), ce qui ne serait pas sans conséquence, tant pour la production que pour les distributeurs.

Toutefois, la prudence est de mise dans les états-majors, chacun jurant qu’il n’est pas question de fusionner, même si des réunions ont eu lieu. Hervé Vighier, Pdg de Marmara, estime qu’un rapprochement avec NF n’est pas à l’ordre du jour, même s’il peut y avoir des synergies, notamment dans le transport aérien. Une fusion des filiales n’est pas dans l’état d’esprit de nos actionnaires anglais, ajoute-t-il, rappelant que Marmara ne s’est jamais rapproché de Tourinter et d’Aventuria, les deux autres voyagistes détenus par First Choice en France.

Fram sur le banc de touche ?

Néanmoins, les synergies entre les entreprises sont nombreuses. Elles pourraient commencer par mettre en place des plans de vols groupés, ce qui risquerait de placer Fram sur le banc de touche. En effet, le TO toulousain co-affrète de nombreux vols avec NF, sur Corsairfly. On peut aussi imaginer la distribution des produits Marmara dans les agences NF, ou encore un référencement privilégié dans le réseau Havas Voyages (autre enseigne de TUI). Sans oublier la complémentarité évidente des deux voyagistes en termes de positionnement : entrée de gamme et moyen-courrier pour Marmara, long-courrier et moyen de gamme pour NF. Quant à l’avenir de la marque TUI France (moyen et haut de gamme), il serait assuré au moins jusqu’à fin 2008. De quoi prendre en étau pas mal de concurrents.

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique