Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Transat France en sous régime au deuxième trimestre

Le groupe Transat, maison mère de Transat France, a publié des résultats meilleurs que prévu pour le deuxième trimestre de son exercice. Mais il pointe la faiblesse du marché français.

Entre le 1er février et le 30 avril 2015, Transat AT a enregistré des revenus de 1 milliard de dollars canadiens (720  millions d'euros), en baisse de 9% par rapport à la même période en 2014. Le groupe affiche néanmoins un résultat d’exploitation amélioré à 3,4 millions de dollars par rapport à 0 en 2014. La perte nette est ainsi réduite, passant à 6,6 millions $ (4,7M€) pour le deuxième trimestre de 2015, contre 7,6 millions $ en 2014.

Afrique du Nord et Sénégal à la peine

Ces résultats "meilleurs qu’anticipés" ont été réalisés "en dépit de la faiblesse du marché en France et de la hausse du dollar US", a commenté  Jean-Marc Eustache, président de Transat AT.

Comparativement à 2014, les revenus des filiales européennes (Vacances Transat et Look Voyages), ont diminué au cours du deuxième trimestre 16,5 %, indique un communiqué. "Ceci s’explique par une diminution de 11,4 % du nombre de voyageurs, notamment à destination de l’Afrique du Nord et du Sénégal, alors que les prix de vente moyens" étaient similaires à ceux de la même période en 2014".

Les circuits  souffrent de la concurrence

Les activités européennes ont affiché une perte d’exploitation de 8,8 millions $ (6,3 M€) au cours du trimestre, de 25,3 millions (18,2M€) sur le semestre comparativement à 1,4 million $ sur le trimestre en 2014 et de 9,9 millions sur le semestre l'an dernier. "L’augmentation de la perte d’exploitation découle principalement de la baisse du nombre de voyageurs et de la baisse des marges réalisées sur les produits de type circuit", remarque la maison mère quebécoise.

A l'évidence, Vacances Transat souffre de la concurrence exacerbée sur ce segment de produits. Déjà au cours de l'exercice 2014, c'est Look Voyages, tiré par les Clubs Lookéa, qui avait surperformé, quand Vacances Transat affichait un chiffre d'affaires en retrait de 4%.

Un été à la hausse

Les perspectives estivales sont toutefois très encourageantes à l'echelle du groupe comme des filiales françaises. Chez Look et Vacances Transat, les réservations moyen-courriers sont supérieures de 10% et les réservations long-courriers de 13%, par rapport à l’an passé à la même date. Les prix de vente moyens sont toutefois inférieurs de 3,6%.

"Dans la mesure où ces tendances se maintiennent, Transat AT prévoit au deuxième semestre des résultats globaux semblables à ceux de l’an dernier, qui étaient les deuxièmes meilleurs de son histoire", conclut le communiqué.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique