';
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Tout ça pour quoi ?

L’annonce du rapprochement technologique d’Afat Voyages et de Selectour est dans la droite logique des choses. Ensemble, plus forts… Pourtant, nombreuses demeurent les interrogations.

La première d’entre elles étant le coût du développement de deux systèmes parallèles pour des fiancés de fraîches dates. Pourquoi n’avoir pas envisagé plus tôt des synergies, de raison, entre les deux réseaux volontaires? Les solutions, envisagées au même moment, auraient gagné en clarté et en efficacité.

Dommage. Maintenant une question persiste:Qui d’Amadeus ou d’Orchestra remportera la donne dans six mois, lorsque la fusion entre les deux marques sera effective ? David contre Goliath : trop simple. La difficulté de se doter d’outils adaptés ne facilite pas la donne.

Sur le même sujet

Le constat aujourd’hui est le manque de visibilité, avant tout pour les agences des deux réseaux. Le fatalisme et le doute règnent parmi elles, n’étant pas en la matière sûre d’un retour sur investissement viable au regard de leurs cotisations.

Que dire de la déperdition de temps et de moyens pour les deux opérateurs ? H2.0 survivra-t-il au rapprochement des deux marques? La marque à l’hippocampe prendra sans doute le dessus, ne serait-ce que pour une question de visibilité. Il n’en reste pas moins que l’on semble, de part et d’autre, naviguer à vue. Les deux promis auraient peut-être pu mieux préparer leur dot…

Laurence Rousseau
Directrice de la rédaction

Dans la même rubrique

Laisser un commentaire