Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Timimoun et Ghardaïa, les nouvelles « routes » algériennes de Point Afrique

Trois vols ont opéré en avril 2009, prélude à l’arrivée d’une chaîne de charters pour la saison 2009-2010.

 

Le 12 avril, un vol affrété par Point Afrique se posait à Ghardaïa. Pour mémoire, la chaîne de vols initialement prévue pour l’ensemble de la saison avait été annulée pour cause d’intempéries à l’automne dernier. Maurice Freund, le patron de Point Afrique, a souhaité « marquer le coup » en se posant « quand même » dans la capitale du M’Zab avant la fin de la saison saharienne. Le vol du 18, venu récupérer les touristes à Ghardaïa, a fait escale à Timimoun, l’oasis rouge posée en bordure du Grand Erg Occidental, à quelque 500 km au sud de Ghardaïa : une grande première ! Chérif Rahmani, le ministre du tourisme algérien, avait fait le déplacement pour l’occasion. Il en a profité pour réitérer sa volonté de relancer le tourisme dans une région déjà très appréciée par les Algérois mais souffrant de l’absence d’infrastructures adaptées aux occidentaux. La rénovation de l’hôtel Gourara – l’adresse mythique de Timimoun, construit par l’architecte Pouillon –  a ainsi été annoncée; quant aux opérateurs privés, ils espèrent beaucoup de la prochaine saison qui devrait voir un vol affrété par Point Afrique se poser à Timimoun chaque semaine à compter du 24 octobre 2009. Un autre vol – ou une variante en « triangulaire » du même en fonction de la demande – desservira Ghardaïa. Portes d’entrée d’un Sahara central trop méconnu aux charmes envoûtants, ces nouvelles « routes » confirment l’engagement du Point Afrique en Algérie. Les TO d’aventure devraient s’engager dans la brèche : Acabao, filiale chic et charme du Point, a d’ores et déjà finalisé des circuits adaptés à son positionnement dans la région.