Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Thaïlande : un bel hiver pour les généralistes ?

La destination devrait afficher une croissance à deux chiffres en 2011. Le lancement d’une production Marmara et celui d’un Framissima à Phuket témoignent de la confiance des voyagistes.

Epargnée cette année par les troubles politiques, la Thaïlande aiguise les appétits. Marmara, premier sur la ligne de départ, a lancé une production qui fait grand bruit. Mais les généralistes misent aussi sur le retrait de Best Tours et de ses 6 400 pax en 2010. Look Voyages, Karavel, Fram ou Crystal TO, ont ainsi repris les engagements du voyagiste belge sur le vol hebdomadaire Paris-Pukhet d’XL Airways, programmé du 15 décembre au 26 avril.

Après une année 2010 en croissance de plus de 7 % en nombre de touristes, mais synonyme de mauvais résultats pour Nouvelle Frontières (passé de 15 000 à 9 000 pax), Vacances Transat, Asia ou Club Med, les voyagistes espèrent donc un retour à la croissance. « À fin juin, les arrivées de Français en Thaïlande étaient en hausse de 14 %. Et les réservations pour l’hiver, d’après les chiffres du Ceto, sont en avance de 30 % », explique Prakit Saiporn, responsable marketing et communication pour l’Office national du tourisme de Thaïlande en France. Pour 2011, Voyageurs du Monde prévoit ainsi une croissance à deux chiffres sur la Thaïlande, et une belle année 2012 « si aucune crise ne touche le pays », nuance Denis Pavageau, responsable de la production Asie du voyagiste.

UNE SAISON SOUS LE SIGNE DE LA REPRISE

En avril dernier, les affrontements entre chemises jaunes, partisans du roi, et chemises rouges, avaient fait plusieurs dizaines de morts à Bangkok, obligeant les TO à revoir leurs programmes. Une nouvelle saison placée sous le signe de la reprise et, pour Marmara, du risque. Sa nouvelle production mixe cinq séjours balnéaires, un combiné Bangkok et plage, deux circuits classiques et un combiné Thaïlande-Cambodge de 15 jours, le tout en vols réguliers avec 15 départs par semaine de Paris, Lyon, Mulhouse et Nice. Pour Sébastien Boucher, directeur marketing et communication chez Marmara, il ne s’agit pas de « prendre des parts de marché à la concurrence ». « C’est un marketing de l’offre. Quand nous avons lancé la Sardaigne, les ventes de packages ont explosé pour nous, mais cela a aussi profité aux autres ». Avec des prix d’appel à 699 E en séjour avec vol, le voyagiste rentre toutefois en concurrence directe avec Fram, par exemple, qui a annoncé l’ouverture de son premier Framissima asiatique le 1er novembre, à Pukhet.

Quant aux circuits, certains doutent de leurs succès. Pour Didier Rabaux, directeur de visiteurs : « Le circuit de Marmara est aberrant. Ils font la boucle classique entièrement en bus, soit 2 400 km de route en une semaine, là où les autres TO prévoient l’aller en bus et le retour de Chiang Mai à Bangkok en train de nuit. Je pense que la Thaïlande de Marmara va faire pschitt. » Et Didier Blanchard, l’autre directeur du TO, de renchérir : « ils ont une date à 799 e en prix d’appel qui va faire beaucoup parler, mais sur les autres dates, ils sont beaucoup plus haut, autour de 1 100 E en prix d’appel ».

Reste que pour le moment, certaines dates des circuits affichent déjà complet. « No comment », répond Sébastien Boucher.

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique