Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

STI Voyages revient à l’APST

La radiation du TO par l'APST avait fait grand bruit en 2012. Finalement, le dossier de ré-adhésion de STI Voyages a été accepté le 3 décembre par l'association.

STI Voyages prend un nouveau départ et tous les clignotants, cette fois, sont au vert. Symboliquement, le TO souhaitait le faire coïncider avec sa ré-adhésion à l'APST.

Retour à l'APST et au Seto

"Nous avions volontairement démissionné de l'APST en septembre 2012", rappelle Baher Ghabbour, actionnaire gérant du voyagiste. "A l'époque, en difficulté, faute de pouvoir faire venir des fonds depuis l'Egypte, nous avions trouvé cette solution pour récupérer de l'argent liquide puisque nous étions garantis auprès de l'APST à hauteur de 450 000 euros."

Depuis, c'est la banque égyptienne Misr qui était le garant financier de STI, à hauteur de 200 000 euros. "Misr est un établissement fiable et réputé mais l'APST, bien connue du secteur, est une réassurance pour le nouveau départ que nous voulons prendre".

"Le fait que notre dossier de candidature y ait été accepté, lors de la session du 3 décembre, prouve que notre situation financière est saine et que le business plan présenté à l'association tient la route. C'est un gage de confiance pour les réseaux".

Dans le même temps, STI a également ré-adhéré au Syndicat des entreprises de tour-operating (Seto).

Des groupes américains pour le réceptif

Après deux années au ralenti, c'est donc un retour aux affaires pour le voyagiste, dont le bilan 2014 fait état d'un chiffre d'affaires de 2,5 millions d'euros (contre 11M€ en 2012), avec un résultat net de 25 000€.

"Nous tablons sur une activité de 5,5 millions d'euros en 2015, dont 3M€ pour le tour-operating. Nous développons en parallèle le nouveau métier de réceptif , porté par notre collaboration avec le réceptif américain Central Holidays-France Vacations que j'ai racheté aux Etats-Unis. En 2016, tour-operating et réceptif représenteront chacun la moitié des 10M€ de chiffre d'affaires escompté", précise Baher Ghabbour.

Un nouveau directeur commercial

Pour redéployer le tour-operating, STI Voyages, qui conserve son positionnement de spécialiste du voyage à la carte "maître voyageur" et a sorti une brochure pappier (après deux saisons de catalogues électroniques) en septembre dernier, s'appuie désormais sur une équipe de 12 personnes. Elle reste menée par Tewfik Ghattas épaulé, depuis le 1er décembre, par Michel Maria, nommé directeur commercial et marketing.

L'ancien directeur général de Holiday Autos France "aura notamment pour mission de renforcer les partenariats existants avec les distributeurs et d’en développer de nouveaux". STI Voyages, toujours référencé par CWT et Havas Voyages pourrait notamment re-signer bientôt avec le Cediv. 'Nous espérons aussi renouer les liens avec Afat Selectour et TourCom",  fait savoir Baher Ghabbour.

Michel Maria annonce d'ores et déjà  "de nouvelles méthodes de collaboration dans les prochains mois, qui offriront plus de souplesse et de meilleures conditions aux agences", et dit préparer "de nombreuses opérations commerciales et marketing" afin de permettre aux vendeurs de se familiariser avec "le nouveau STI Voyages".

Le TO reste fidèle à l'Egypte, l'Orient et l'Afrique (notamment l'Afrique du Sud devenue sa première destination ) mais a diversifié cet hiver sa production avec l'Italie qui sera renforcée l'été prochain, tout comme l'offre méditerrannéenne (Grèce et Espagne).  "Nous devrions aussi programmer en nouveauté les Etats-Unis", annonce Baher Ghabbour.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique