Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Sti Voyages a fêté ses 30 ans

Le TO multi-spécialiste a célébré son anniversaire en Egypte avec des agents de voyages.


Pour fêter ses trente ans, Sti Voyages revient aux sources, en Egypte. Le TO filiale du groupe égyptien Sakkara Travel Group a invité près de 40 directeurs de réseaux et d’agences de voyages en croisière sur le Nil. Le TO a réalisé un excellent hiver, profitant du retour en grâce de sa destination de prédilection auprès de la clientèle française. Il a réalisé un chiffre d’affaires de 50 M€ en 2007 et vise 60 M€ pour 2008. Le succès de la Jordanie et le redémarrage du Kenya, escompté pour août, devraient y contribuer.
L’hiver prochain, le multi-spécialiste poursuivra sa diversification et sa montée en gamme. Il a déjà publié une production hiver 2008-2009 pour l’Egypte en avant première pour le réseau Selectour. Au pays des pharaons, il programme deux nouveaux bateaux de luxe, le Zahra de la chaîne Oberoi et l’Alexandre Le Grand, qui complèteront l’offre haut de gamme déjà proposée avec le Star Godess.  Le TO développera également la région de Soma Bay, une péninsule située au sud d’Hurghada, en inscrivant dans sa brochure deux hôtels de la chaîne Intercontinental, la résidence des Cascades Golf & Spa et le luxueux Kempinski qui doit ouvrir en août prochain. Le TO renforcera également ses engagements sur Marsa Alam avec des vols directs.
La Jordanie, dont la fréquentation explose, sera proposée l’hiver prochain au départ de la province (en plus de Paris), avec des vols directs baladeurs, tandis que le Liban fera son retour dans la brochure Orient, après avoir quasiment disparu pendant deux ans. Le catalogue Afrique s’enrichira également de nouvelles destinations, comme le Malawi et l’Ouganda, qui seront proposées en extensions, depuis Nairobi (Kenya) ou d’autres capitales africaines. Enfin la production sur le Mozambique sera renforcée.

En revanche, les engagements sur la Méditerranée seront diminués de moitié. Même si le bassin méditerranéen est en progression dans les ventes, il n’a en effet pas donné tous les résultats escomptés.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique