Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Splendia.com appose son label

La réservation hôtelière en ligne est le fil d'Ariane de Splendia, qui veut également devenir un label en complément de son site web.

Le site de réservations hôtelières Splendia développe sa feuille de route, en créant un label pour ses partenaires hôteliers. Sa plaque est désormais apposée sur trois établissements parisiens : le boutique-hôtel Keppler, le Marceau Bastille et l'Hôtel de Sers. Ainsi, Splendia.com s'invite-t-il, sur la pointe des pieds, dans la cour des chaînes volontaires comme Châteaux et Hotels Collection et autres Hôtels et Préférence… Encore une enseigne, diront ses détracteurs. Oui, une de plus… Mais avec des points de différenciation.

Un site dédié aux agences en 2009

Tout d'abord, Splendia ne facture aucun frais d'entrée pour les hôteliers. De plus, l'entreprise vit en phase complète avec Internet. « Nous réalisons 75 % de nos ventes en ligne, et le reste au téléphone », souligne Élie de Coignac, DG et cofondateur, qui annonce 250 000 nuitées en 2007. Mieux : un site dédié aux agences de voyages sera lancé en 2009, ajoute-t-il. Élie de Coignac a déjà tenté l'expérience du BtoB. C'était dans le cadre du site Maroc Selection réservé aux riads, sur la base duquel Splendia est né : « Nous avons géré un espace professionnel pour Maroc Selection pendant environ un an, auquel nous avons finalement renoncé, se souvient-il. Six cents agents de voyages étaient inscrits. Comme nous étions mono-destination, nous avons en-registré peu de réservations. Maintenant, nous programmons, dans 70 pays, pas moins de 2 500 hôtels de luxe. Nous espérons donc fidéliser les agences. » La commission est de 10 %. à bon entendeur, salut !

Aux premières heures d'Internet, Élie de Coignac a cofondé un site de réservations d'hôtels français. Il a décliné le concept en 2004 sur le Maroc (avec Maroc Selection), puis sur le monde entier en 2007 avec Splendia. La levée de fonds de 3 Me réalisée en mars dernier, auprès de Crédit Agricole Private Equity, lui permet d'accélérer son développement international. L'entreprise n'est plus une PME. Désormais, 110 personnes travaillent dans ses coulisses, en France, mais aussi ailleurs : trois directions régionales ont vu le jour à Barcelone, à Miami et à Hong Kong.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique