Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Sorry gentlemen, les Concorde ne sont pas à vendre

Un club de passionnés anglais veut investir 165 millions d’euros pour refaire voler le Concorde d’ici à 2019. Pas question, répond le Musée de l’air et de l’espace, qui rappelle que ses deux exemplaires ne sont pas à vendre.

Depuis quelques jours, la rumeur court : des Anglais vont acheter les Concorde français et renvoyer l’avion de ligne supersonique dans les airs, douze ans après son dernier vol. Selon The Telegraph, le Club Concorde, un groupe britannique d’anciens clients, pilotes et affréteurs du mythique appareil, souhaite acheter les deux exemplaires exposés au Bourget et à l'aéroport d’Orly afin de les remettre en état. Un espoir réduit à néant par le Musée de l’air et de l’espace, qui rappelle dans un communiqué du 20 septembre que les appareils ne sont pas à vendre.

Le club de passionnés disposerait d’un budget de 165 millions d’euros. Une fois restauré, le Concorde du Bourget pourrait à nouveau voler dans le cadre de vols privés ou de spectacles aériens d’ici à 2019. Quant au deuxième Concorde, il serait restauré, puis placé sur la Tamise en guise d’attraction touristique avant 2017.

Le Concorde, "inaliénable et imprescriptible", comme la Joconde

Dans un démenti qui ne manque pas d’humour, le Musée de l’air et de l’espace souligne que ces deux avions font partie du patrimoine national et sont à ce titre "inaliénables et imprescriptibles, comme le sont la Joconde ou le Château de Versailles". Et de conclure : "Il n’est donc pas question que les Concorde du musée de l’Air et de l’Espace soient vendus, quelle que soit l’offre financière, ni ne volent à nouveau un jour".

Conçu par les Français et les Britanniques, le Concorde reliait Paris à New York en 3h30. Outre la forte consommation de carburant de l’appareil qui a rendu son exploitation non rentable, son déclin fut accéléré par le crash de Gonesse en 2000, qui a entraîné la mort de 113 personnes.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique