Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Sichuan, un autre visage de la Chine

A proximité du Tibet, la région du Sichuan n’a pas encore la notoriété qu’elle mérite. Grâce à son riche héritage culturel et sa gastronomie réputée, le pays des pandas possède pourtant de nombreux atouts dans son jeu.

Comment aborder la Chine ? La réponse habituelle passe par Pékin, la Grande Muraille et les guerriers de Xi’an. Mais à la veille des JO qui risquent de compliquer la visite de la capitale, il est temps de s’intéresser à d’autres régions, jusque-là délaissées. Le Sichuan est de celles-là. La province est surtout connue grâce à Chongqing, la ville d’embarquement pour les croisières sur le Yang Tsé.

Un peu plus vaste que la France, ce grand plateau fertile protégé par des barrières montagneuses possède bien d’autres arguments. Chengdu, sa capitale, permet de prendre la mesure du développement économique chinois, tout en découvrant les souvenirs du passé. L’ascension des monts Emeishan et Qingcheng dévoile la magie des monastères bouddhistes et taoïstes. Et les villages tibétains des hauts plateaux de l’Ouest sont plus authentiques que ceux du Tibet, car ils ont échappé à la sinisation forcée de la région autonome. Le Sichuan, c’est aussi le pays des pandas géants, que les autorités s’efforcent de préserver dans la réserve de Wolong. On ajoutera à cette liste le bouddha géant de Leshan, le système d’irrigation antique de Dujiangyan, le site archéologique de Sangxidui qui raconte l’histoire du royaume de Shu… Et à chaque étape, on se délecte des délices de la cuisine sichuanaise.

Malgré ces atouts, la province n’est guère présente dans la production des TO, et reste ignorée des touristes français. Alors quels clients pour le Sichuan ? Ceux qui connaissent déjà la Chine, répondent les chefs de produits. Mais pas seulement : la région pourra aussi intéresser les touristes dont le voyage est suffisamment long qu’ils s’offrent une prolongation dans une région moins connue, ou ceux qui souhaitent aborder le pays autrement que par ses classiques, en quête d’une Chine plus authentique, et mieux préservée.

%%HORSTEXTE:1%%%%HORSTEXTE:2%%%%HORSTEXTE:3%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique