';
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Se jouer de la crise

Lourde semaine que celle que vient de connaître le secteur du tourisme. L’horreur fanatique qui s’est abattue sur Bombay et la contestation politique qui déstabilise la Thaïlande n’ont en rien égayé un paysage déjà assombri par la crise économique. Comment faire face à l’instabilité géopolitique pour un opérateur et mettre en place une gestion de crise efficace ?

Avec des moyens de fortune et dans le désordre, la plupart du temps. Se prémunir de tels incidents relève de la gageure, et le phénomène n’est hélas pas nouveau. Mais revenons quelques instants sur le contexte économique. Parmi les tour opérateurs, il y a ceux qui ont décidé de se jouer de la crise, et qui communiquent à tout rompre… notamment les prix.

Un choix court-termiste, non sans danger, mais qui maintient bon an mal an à flot le marché. En cette période de résultats de fin d’année, les nouvelles ne sont par ailleurs pas forcément mauvaises pour tout le monde. Les marques se repositionnent avec pertinence (lire notre enquête), mieux, certaines retrouvent leur âme d’antan.

Sur le même sujet

Ainsi de Nouvelles Frontières, qui renoue avec la croissance après trois années marquées par une intense restructuration. Aujourd’hui, le groupe se veut confiant dans l’avenir, et dans de bien meilleures dispositions pour affronter les remous du marché. Et d’aller même se positionner sur une offre plus qualitative, mettant en avant l’humain et le partage de valeurs.

Même son de cloche chez Thomas Cook, autre mastodonte maîtrisant à la fois sa production et sa distribution. Restent les structures plus petites, et là, n’en déplaise à certains réseaux qui affichent un optimisme à tous crins, les dégâts se font déjà ressentir. Les grands groupes sont donc en ordre de marche, et la consolidation du secteur du tourisme n’échappe pas à la règle. Reste à savoir jusqu’où…

Laurence ROUSSEAU
Directrice de la rédaction

Réagir à cet article

Dans la même rubrique

Laisser un commentaire