Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Ryanair : son activité d’agence en ligne est suspendue

C'est un coup dur pour la low cost irlandaise, qui a si souvent critiqué les agences en ligne. Ryanair stoppe son service de vente de forfaits, un mois après son lancement.

Ryanair veut devenir "l'Amazon de l'industrie du transport aérien", a déclaré la compagnie en décembre, lors du lancement de Ryanair Holidays (Ryanair Vacances). L'expérience montre que de telles ambitions peuvent être pavées d'embûches.

Ryanair Holidays est pour l'heure suspendue. En cliquant sur "Book your holiday", l'internaute bascule sur une page "404 Not Found".

Un clash avec le partenaire

La raison de cet arrêt brutal ? Le screenscaping illégal des vols Ryanair, et les ventes manquées, sont invoqués par le transporteur, qui jette la pierre à son fournisseur technologique. Le contrat avec Logitravel est rompu, mais les dossiers déjà réservés seront honorés.

Le service Ryanair Holidays promettait la réservation des forfaits incluant un vol, un hébergement, voire un transfert, aux 119 millions clients de la compagnie, "avec les tarifs les plus bas" du marché. Il avait été lancé au Royaume-Uni, en Irlande et en Allemagne, et devait être déployé sur d'autres marchés en 2017. 

En quête d'un nouveau fournisseur

Il s'agissait de développer la vente de séjours grâce à un accord avec le groupe touristique espagnol Logitravel, mais aussi l'agrégateur d'hébergement et de services touristiques World2meet (W2M, du groupe Iberostar). C’est donc surtout Logitravel qui travaillait en coulisse, en fournissant : le produit de vacances, la technologie, le contrat hôtelier et la couverture juridique, grâce à sa licence d'agence de voyages et aux timbres prouvant son activité en tant qu'ATOL au Royaume-Uni et ABTA. Le risque et les engagements étaient ainsi très limités du côté de la low cost.

Un nouveau partenaire technologique est à l'étude chez Ryanair, qui continue pour l'heure de proposer la réservation séparée d'un hôtel ou d'une location de voiture.