Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Ryanair saisit la justice européenne sur les aides apportées à des compagnies

La compagnie aérienne irlandaise a saisi la justice européenne concernant les aides accordées à la compagnie scandinave SAS et aux compagnies françaises, considérant qu’il s’agit d’une « distorsion » de concurrence.

Ryanair vient de « formellement faire appel » de deux décisions devant la Cour de justice européenne, selon David O’Brien, son directeur commercial. L’une concerne « la France où les compagnies françaises n’auront pas à payer de taxes contrairement aux compagnies étrangères », tandis que l’autre concerne « la Suède qui garantit (des) prêts à SAS et cette garantie signifie que SAS n’aura jamais à rembourser ce(s) prêt(s) », a-t-il indiqué.

« Discrimination illégale entre compagnies »

Il s’agit d’une « distorsion » de concurrence, selon David O’Brien. La plainte visant la France porte donc sur le report de taxes accordé aux compagnies aériennes françaises par l’Etat, pour les aider à traverser la crise du Covid-19, qui cloue les avions au sol. La Commission européenne a confirmé le 31 mars la compatibilité avec les règles sur les aides d’État, au titre de la compensation des répercussions économiques de la pandémie, du report du paiement par le pavillon français de plusieurs taxes et redevances aéronautiques.

En Suède, la compagnie aérienne scandinave SAS a obtenu une ligne de crédit renouvelable de 3,3 milliards de couronnes (soit 308 millions d’euros) garantie par la Suède et le Danemark afin de lui permettre de traverser la crise. « Nous ferons appel de toute décision de la Commission européenne sur des aides gouvernementales qui crée une discrimination illégale entre compagnies aériennes », conclut Ryanair.

A lire aussi :

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique