Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Rêves d’or et de nature au royaume thaï

7 Céline Lecointre est conseillère voyages chez Thomas Cook, dans le centre commercial Belle-Epine de Thiais (94). Elle a découvert la Thaïlande avec Asia, Thaï Airways et l’OT.

Pour mon premier éductour et mon premier voyage en Asie, j’ai eu de la chance ! Je suis partie en Thaïlande avec Asia et l’Office de tourisme. Nous avons voyagé sur Thaï Airways. J’ai trouvé que les sièges offraient une place raisonnable en classe économique, mais j’ai regretté qu’ils ne soient pas équipés d’écrans individuels.

Notre périple a débuté à Chiang Mai, dans le nord de la Thaïlande, notamment pour découvrir son temple sacré. Le sanctuaire est accessible après une ascension de 300 marches. Nous les avons englouties sans problème malgré la fatigue. Là-haut, j’ai été impressionnée par cette abondance d’or qui recouvre l’immense stupa et les statues de Bouddha. Eblouissant ! La journée était loin d’être terminée pour autant, avec ensuite une balade à travers les étals artisanaux du marché nocturne.

Frais et dispos après une bonne nuit, nous avons entamé la journée du lendemain par la visite d’une ferme d’orchidées. Un festival de couleurs ! Une bonne mise en bouche, avant la descente d’une rivière sur des radeaux de bambous. L’excursion permet d’apprécier des paysages luxuriants, en croisant au passage quelques buffles et éléphants.

La promenade s’est poursuivie à pied et en VTT, jusqu’au village d’une tribu akha, accroché à flanc de colline. Nous y avons partagé le thé avec une famille et découvert la vie de ces paysans. Le soir, Asia nous a conduits au Lisu Lodge, son hôtel de charme à l’architecture traditionnelle. Situé en pleine nature, il est parfait pour se ressourcer. Là aussi, l’accueil du village voisin a été formidable ! Ses habitants ont joué un spectacle et le chaman nous a invité à goûter l’alcool de riz en nous expliquant comment il communique avec les esprits.

Koh Lanta version luxe

Nous avons ensuite pris l’avion vers Phuket, au sud. Là, Asia nous avait concoctés une journée en mer à bord d’une jonque, la June Bathra, pour découvrir les paysages grandioses de la baie de Phang Nga. Au programme : baignades dans des eaux cristallines et visite d’un village de pêcheurs, dont les enfants nous faisaient des sourires charmeurs. Dommage qu’une ondée devant la célèbre île de James Bond ait rendu l’accostage impossible.

Phuket, c’est aussi la ville de Patong et ses marchands, qui permettent de ramener des souvenirs sans se ruiner. Pour ma part, j’ai rempli mon sac avec un plat en bois et une paire de tongs. En revanche, difficile de ne pas être choqué par tous ces bars où de jeunes filles s’exhibent en tenue légère.

Nous avons ensuite mis le cap sur l’île de Koh Lanta. Rien à voir avec le confort rudimentaire du jeu télévisé, nous avons logé dans un hôtel de grand luxe, avec villas et piscine privée ! Ce voyage a d’ailleur été l’occasion de tester une hôtellerie haut de gamme incroyable, comme le Four Seasons à Chiang Mai, le Banyan Tree à Phuket, le Pimalai à Kho Lanta et le Peninsula à Bangkok. Le rêve… Malgré tout, Koh Lanta conserve un côté sauvage. Et j’ai apprécié ses paysages verts et ses maisons en bois.

Le contraste n’en a été que plus violent avec Bangkok, où s’achevait notre périple. Je n’ai trouvé aucun charme à cette ville tentaculaire, avec ses buildings, sa circulation intense… Heureusement, le palais royal et quelques quartiers plus authentiques offrent une bouffée d’oxygène. Même déception pour le marché de nuit, qui n’a que des contrefaçons à offrir aux visiteurs…

J’ai aimé les balades à vélo, proposées tout au long du voyage.

Z J’ai été déçue par Bangkok, ville bruyante et polluée !

J’ai adoré la cuisine thaïe, même si elle est parfois épicée !

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique