';
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Rentrée sous haute surveillance

Loin de vouloir minimiser les craintes et risques bien réels concernant la grippe A/H1N1, je souhaiterais passer rapidement (quoique) sur ce spectre supplémentaire qui plane au dessus de notre secteur. L’on sait que si pandémie il y a, c’est notre activité économique dans son ensemble qui se verra ralentie, voire paralysée, et mettra à mal ces entités vivantes que sont les entreprises.

Et si, dans le pire des scenarii, les populations étaient contraintes de rester momentanément chez elles, il n’est guère difficile d’imaginer l’impact d’une telle décision sur l’industrie du tourisme (loisirs et affaires) ainsi que des transports. Faute de visibilité sur la propagation du virus, il nous reste à oeuvrer, ni dans la psychose ni dans l’inconscience.

Pour en terminer, signalons que, s’il est bien un secteur sur lequel les pouvoirs publics et les opérateurs privés n’ont pas communiqué sur les facteurs de risque, c’est étrangement le nôtre. Àdéfaut de plan A, publiquement connu, il doit bien y avoir un plan B…Visibilité encore et toujours, avec la capacité du marché à s’adapter aux nouvelles donnes conjoncturelles et structurelles.

Sur le même sujet

On l’a vu, les ventes de dernière minute ont connu cet été un essor sans égal, au prix d’une braderie tarifaire dont le consommateur pourrait bien s’habituer. Au jeu des dépenses maîtrisées, les Français ont largement plébiscité le territoire domestique, délaissant souvent l’hôtellerie dite traditionnelle au profit de celle de plein air. Nouvelle tendance « nature » ou choix purement économique, cela reste à vérifier.

Alors, quid de la saison d’hiver? Les ventes ont déjà débuté chez bon nombre d’opérateurs soucieux d’y voir plus clair,notamment sur leurs carnets de réservation. Mais, là encore, les paramètres déclenchant l’acte d’achat restent encore nombreux et parfois inconnus.

Laurence ROUSSEAU
Directrice de la rédaction

Réagir à cet article

Dans la même rubrique

Laisser un commentaire