Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Quelles sont les compagnies qui tirent la croissance ?

Jetairfly, Germanwings, Vueling, Turkish Airlines et Etihad ont doublé leur nombre de passagers depuis 2010. À l'inverse, nombre de transporteurs français ont enregistré une baisse de leur trafic.

Les compagnies aériennes qui ont enregistré la plus forte croissance ces cinq dernières années ne sont pas celles dont les médias parlent le plus. On retrouve ainsi en première place Jetairfly, avec près d'un million de passagers en 2014 contre moins de 150 000 en 2010. Certes, la compagnie belge, TUI Airlines Belgium, a absorbé Jetairfly et dépend encore de sa maison mère, TUI. Mais elle a réussi à tisser sa toile au départ de 19 aéroports français, notamment vers le Maroc, l'Algérie et la Belgique. En deuxième position, le succès de Germanwings (+189 %) est également lié à la stratégie de sa maison mère, Lufthansa. Depuis 2012, la nouvelle grille tarifaire low cost, agressive sur le voyage d'affaires, et l'arrivée des A320 dans sa flotte lui a permis de se développer, surtout sur Paris-Berlin. En revanche, le classement d'United Airlines (3e place) n'est lié qu'à sa fusion avec Continental. En 4e place, Vueling Airlines (groupe IAG), désormais la 5e compagnie en France avec 3,5 millions de passagers (+121 %) dessert 57 destinations depuis 12 aéroports français et prévoit une croissance de 15 % par an. La croissance des compagnies low cost issues des grands groupes européens se confirme. Transavia a doublé son trafic depuis 2010, à près de 3 millions de passagers et devrait poursuivre sur une croissance de 30 % par an. En 5e place, Turkish Airlines, 1,27 million de passagers en 2014, (+112 %), a bénéficié du développement du tourisme vers la Turquie et du contexte économique.

EasyJet, une réussite face au géant Ryanair

Dans les poids lourds en France, on note également la croissance d'easyJet passé de 11 à 17 millions de passagers (+53 %). En 2015, elle devrait approcher les 200 lignes au départ de 19 aéroports français et son directeur général France Benelux, François Bacchetta, vise une croissance de 5 à 10 % par an. En comparaison, Ryanair, passé de 6,4 à 8,5 millions de passagers, fait pâle figure. D'autres compagnies à bas coût ont su trouver leur place, souvent sur quelques destinations. Wizz Air, la 5e low cost européenne, a réussi à s'implanter sur les aéroports d'Orly et de Lyon avec 670 000 passagers (+79 %). Pegasus Airlines, qui revendique 20 millions de passagers, principalement depuis et vers la Turquie, a attiré près de 500 000 passagers en France (+90 %) avec des liaisons depuis Lille, Marseille ou Paris.

Dur constat pour le pavillon français

Dans le bas du classement, une vingtaine de compagnies ont enregistré une baisse de trafic, entre autres celles du pavillon français, touchés par le contexte politique des destinations du Sud de la Méditerranée et la concurrence des low cost. XL Airways chute ainsi de 35,7 % avec 791 000 passagers. Une baisse liée à un changement de modèle vers le long-courrier, le nombre de passagers-kilomètres restant stable. Même constat pour Corsair, qui a perdu 123 000 passagers (-9,1 %) mais dont l'activité progresse légèrement. Europe Airpost, malgré un rebond en 2014 affiche, elle, une véritable baisse sur l'activité passagers avec 100 000 clients en moins depuis 2010, principalement sur les liaisons intérieures. Air Méditerranée avec 1 million de passagers en 2014 (-22 %) reste fragile, avec un redressement judicaire qui court jusqu'à janvier 2016. Enfin, la filiale d'Air France, Hop !, affiche une forte baisse (33 %), avec plus 1,3 million de passagers perdus par rapport au trafic cumulé de Britair, Régional et Airlinair en 2010. Dans les dernières places, on retrouve enfin les compagnies tunisiennes Nouvelair (-46 %) et Tunisair (-7 %), la turque Onur Air (-45 %) ou l'espagnole Air Nostrum, touchées par la baisse des flux touristiques ou la concurrence de nouveaux acteurs.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique