Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Quand la Chine s’éveillera…

Quand la Chine s’éveillera, la terre tremblera, pronostiquait il y a plus de trente ans Alain Peyrefitte, dans un ouvrage devenu célèbre. À défaut de séisme, les lignes ont bel et bien bougé, convergeant lentement mais sûrement en direction d’un empire du Milieu au développement économique hors normes. Eldorado pour entreprises internationales ou terre vampirique de savoir-faire et de propriétés intellectuelles, la Chine fascine autant q

Quand la Chine s’éveillera, la terre tremblera, pronostiquait il y a plus de trente ans Alain Peyrefitte, dans un ouvrage devenu célèbre. À défaut de séisme, les lignes ont bel et bien bougé, convergeant lentement mais sûrement en direction d’un empire du Milieu au développement économique hors normes. Eldorado pour entreprises internationales ou terre vampirique de savoir-faire et de propriétés intellectuelles, la Chine fascine autant qu’elle effraie. Et impressionne, tant on a du mal, depuis notre vieille Europe, à prendre la mesure réelle de ce milliard d’habitants, de la vastitude et de la diversité du pays. Après avoir fondé son modèle économique sur l’exportation, la Chine axe désormais son développement sur la stimulation de la consommation intérieure. Avec un taux d’épargne des plus élevés au monde, qui permet notamment d’éponger la dette américaine, les Chinois capitalisent depuis longtemps, pour parer aux accidents de la vie, faute d’un système de protection sociale. Et demain, ils investiront dans les biens de consommations, les loisirs et le tourisme. Grâce à la libéralisation des visas touristiques, c’est en centaine de milliers voire en millions que s’estime le potentiel de voyageurs chinois. C’est ce qu’à bien compris le Club Med, en tablant sur 200 000 « GM » en provenance de l’empire du Milieu d’ici à 2015 (lire notre Événement). Mais les opérateurs internationaux ne sous-estiment pas le tourisme domestique des Chinois et investissent à bon train dans la construction d’infrastructures réceptives, qu’elles soient de loisirs et d’affaires. Hôtels et palais des congrès sortent là-bas plus vite de terre qu’il n’en faut pour le dire, faisant le bonheur des grandes enseignes internationales. L’offre est pléthorique et la demande en phase de croissance. Et de nouvelles portes s’ouvrent sur un horizon pas si lointain…

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique