Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Plateforme Alentour : ce qu’en pense Christian Sabbagh (Orchestra)

Alentour, c’est la nouvelle plateforme dédiée à la destination France, officiellement lancée jeudi 30 septembre. Nous avons demandé à Christian Sabbagh, président fondateur d’Orchestra, de donner son avis sur cet énième projet de digitalisation de l’offre touristique française.

La plateforme d’activités Alentour, dont nous avons récemment parlé en avant-première, est officiellement dévoilée le 30 septembre. Votre avis ?

Christian Sabbagh : J’ai eu des échanges avec les équipes qui ont imaginé ce projet. Depuis longtemps, le marché a effectivement besoin de ce type de plateforme. Le sujet prend de l’importance depuis quelques années. La distribution sera contente de pouvoir accéder à une offre agrégée de l’ensemble des activités en France. De telles activités ont l’avantage d’être consommées en majorité toute l’année, ainsi que lors d’un voyage. Tous les distributeurs saisiront cette opportunité pour maintenir le lien et faire des ventes toute l’année, versus des voyages achetés deux fois par an.  

Alentour serait donc plus un partenaire qu’un concurrent, pour Orchestra, sur la destination France ?

Christian Sabbagh : Nous, notre modèle, c’est de servir le client. Si une société agrège une offre diffuse, nous sommes très intéressés par le développement d’une connectivité avec elle. Si elle accélère sur un sujet, nous sommes preneurs, dans une approche très pragmatique. Nous nous connectons déjà à des acteurs qui agrègent des hôtels, des locations de voiture, et même des activités. Ce qui nous intéresse, c’est bien entendu le volet B2B. En tant qu’Orchestra, nous serons ravis de nous connecter à ce type de plate-forme pour que nos clients – agences de voyages et TO – disposent de son offre et la distribuent : les voyagistes pourraient ainsi vendre des activités seules, ou bien les packager avec de l’hébergement, du transport. Les agences de voyages et les réseaux sont demandeurs.

Des projets de plateformes dédiées à la destination France ont déjà échoué. Selon vous, quelle sera la principale difficulté du projet ?

Christian Sabbagh : Les défis sont nombreux. Mais je suppose que les difficultés ont été bien appréhendées, le projet étant en préparation depuis près d’un an. Un des sujets sensibles sera la digitalisation des prestataires, mais ce n’est pas le seul.

Quel est le bilan France pour Orchestra ?

Christian Sabbagh : Le mois d’août est comparable à 2019 sur la destination France, il est presque stable par rapport à 2019. L’ensemble des destinations sont, elles, en recul de 30%.

A lire aussiBaromètre Orchestra/L’Echo : le top 20 des destinations en août 2021

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique