Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Vacances et pass sanitaire : quelles conséquences pour les enfants ?

Transports, restaurants, musées, parcs de loisirs… D’ici quelques jours, de nombreux lieux recevant du public ne seront accessibles que sur présentation du pass sanitaire, y compris pour les enfants à partir de 12 ans. Un casse-tête pour les parents.

En effet, rares sont les adolescents déjà vaccinés. Pour rappel, la vaccination est ouverte aux adolescents volontaires âgés de 12 à 17 ans depuis le 15 juin, avec l’autorisation des deux parents. Selon les derniers chiffres de Covidtracker, près de 970 000 mineurs ont reçu au moins une dose de vaccin, et plus de 142 000 ont terminé leur schéma vaccinal. 

Sachant que seul le vaccin de Pfizer/BioNTech leur a été autorisé jusqu’ici, et qu’il faut compter six semaines entre deux injections de dose, l’équation paraît vite insolvable pour les vacances d’été. Pour autant, Bruno Le Maire, le ministre de l’Economie, interrogé ce matin par France Info, a estimé que les adolescents « méritent de la souplesse » face à l’extension du pass sanitaire.

« Soyons souples et compréhensifs »

« Soyons souples et compréhensifs pour les adolescents », a demandé le ministre sur France Info, au lendemain de l’annonce de nouvelles restrictions sanitaires par Emmanuel Macron, le chef de l’Etat. « Je plaide pour que les enfants de 12, 13, 14 ans, qui désormais sont inclus dans le pass sanitaire, on fasse preuve de souplesse dans la mise en œuvre, de compréhension ».

Une injonction floue, qui laisse penser que le gouvernement ne serrera la vis sur la question du pass sanitaire pour les enfants que dans quelques semaines. Même si le ministre de l’Economie rappelle que l’on peut obtenir un pass sanitaire sans être vacciné : en disposant d’un test PCR négatif ou d’une attestation prouvant que l’on a déjà été atteint du Covid-19, et que l’on est immunisé.

Les heures et jours qui viennent seront sans doute déterminantes pour l’élaboration de règles en vigueur pour l’été. Mais, dès la rentrée, le pass sanitaire sera bel et bien exigé pour autoriser les enfants à accéder à de nombreux lieux publics. Des campagnes de vaccination seront d’ailleurs organisées dans les collèges et lycées du pays, tandis que les tests PCR dits « de confort » ne seront plus systématiquement gratuits.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique