Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Opération séduction en Inde

Maison de la France s’ingénie à séduire les pays émergents. Nous avons suivi une trentaine de professionnels français à Bombay. Récit.

Je suis ravi de vous rencontrer !, s’exclame Ashwini Kakkar, PDG de Thomas Cook India, en accueillant une trentaine de professionnels du tourisme français à Bombay. Arrivés de Delhi quelques heures plus tôt, ils sont déjà sur leur trente et un. Le programme est serré : conférence de presse et cocktail VIP suivront une présentation de l’offre touristique.

Le marché indien est encore petit. Mais depuis quatre ans, il progresse de 20 à 30 % chaque année ; il faut le prendre très au sérieux !, conseille le responsable de Thomas Cook. Les Français apprécient la clarté du discours. C’est un homme charismatique, avait prévenu Catherine Oden, responsable de Maison de la France (MDF) pour l’Asie du Sud, qui a organisé cette deuxième mission de promotion de la France en Inde, en février dernier.

You know what ? Paris speaks english too ! Paul Roll, directeur de l’office de tourisme de Paris, émaille sa présentation de bons mots. La salle rit mais ne s’en laisse pas conter. Les journalistes indiens présents s’interrogent sur la capacité de la France à accueillir une clientèle aux besoins spécifiques, en particulier pour ce qui concerne la nourriture…

La France, destination réellement incontournable ?

La délégation française répond aux questions dans le calme, rectifie les idées reçues et insiste : La France est une destination incontournable. Les VIP rejoignent ensuite les journalistes, les échanges de cartes de visites vont bon train. Bombay n’a pas la même pratique des affaires que Delhi, remarque un hôtelier. Les gens sont plus décontractés mais plus concrets. Nous sommes là pour vendre, mais aussi pour apprendre, dit un autre.

Le lendemain, comme à New Delhi, un workshop est organisé à l’intention des tour-opérateurs. Les vendeurs défilent, emportent brochures et matériel promotionnel. Pendant ce temps, Paul Roll est allé au consulat pour évoquer notamment la question sensible des visas. La nuit voit le retour des belles robes pour une soirée branchée, organisée en partenariat avec le magazine Verve (le Vogue local), qui vient de consacrer un hors-série à la France.

La région Paca aussi est présente à Bombay

Présentations commerciales, relations publiques et rendez-vous diplomatiques : ces missions sont un savant mélange, explique Catherine Oden. Avec neuf entreprises, Paris est très présente. Mais la région Paca, les offices de tourisme de Nice et de Cannes et de plusieurs stations alpines (Tignes, Courchevel…) sont là aussi. Rail Europe, Lucien Barrière et deux réceptifs ont également répondu présents.

Vous arrivez tard, la France est sûrement un merveilleux pays, mais nous n’avons aucune image en tête, remarque Sanjay Subraidu, vice-président des agences Cox & Kings. Depuis dix ans, les Suisses vantent pour leur part les beautés de leur pays, accueillent des tournages de films. Résultat : la plupart des séjours en Europe programmés par les tour-opérateurs indiens comportent une à trois étapes en Suisse. Une belle leçon d’humilité ! Il était temps que l’Hexagone se réveille. Maison de la France a d’ailleurs embauché une jeune femme indienne en 2003, et devrait ouvrir un bureau à Bombay.

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique