Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Montrip.com, un blog communautaire prometteur

Ce site innovant invite les voyageurs à prendre leur caméra, leur plume ou leur smartphone pour partager leurs émotions.

En ligne depuis quelques jours, Montrip.com se veut un "révélateur de talents passionnés et créatifs". C’est une plateforme médias, permettant aux voyageurs de jouer les reporters, à travers différents supports : vidéos, expositions de photos, articles.

Ce n’est pas le premier à miser sur le participatif. Mais au moins deux points forts le distinguent : la qualité des contributions grâce à un mix de contributeurs amateurs et professionnels, et une vitrine ouverte : nul besoin de créer un profil à l’ancienne avec son e-mail, ou de recourir à Facebook Connect pour butiner Montrip.com, quand plusieurs sites de nouvelle génération l’imposent.

Pour stimuler les internautes, la start-up ne manque pas de créativité, et annonce déjà plusieurs axes de développement en 2013/14: un service de soutien à la réalisation de projets de voyage (co-développement, tours du monde…), une visibilité des meilleurs reportages sur Montrip TV et Montrip Mag, la création de fonctionnalités permettant l’interaction entre les contributeurs (suivre des reporters, monter une équipe, etc.), la production de webséries et de reportages.

La philosophie d'un réseau social

Environ 10 personnes ont porté le projet au cours des derniers mois, raconte Julien Pichon, cofondateur de Montrip.com, et par ailleurs président de la ligue d'improvisation de Paris. "Nous avons acheté une dizaine de caméras que nous avons données à des amis, pour valider notre concept", explique-t-il avec enthousiasme. Du coup, le site démarre avec un contenu généré par une cinquantaine de personnes.

S'agit-il d'un blog communautaire ? "Oui, dans sa première version, répond Julien Pichon. Mais nous voulons davantage nous positionner comme un réseau social de voyageurs". Il est même prévu d’organiser des apéros ponctuels, autour d’une thématique donnée. "Nous souhaitons aussi devenir un Vimeo du voyage, avec des vidéos de qualité, grâce à une communauté active de reporters. D'ailleurs, il nous est arrivé de refuser du contenu". Le succès du site dépendra, en grande partie, du niveau d'exigence qu’il pourra maintenir.

Le modèle économique

Créé sur ses fonds propres, Montrip.com vise trois leviers de revenus : des recettes publicitaires, des partages de revenus sur la vente de reportage, des services associés. "Nous n'avons pas besoin de lever des fonds, sauf si nous décidions de nous développer à l'international", ajoute Julien Pichon.

Quelques profils sont publiés, souvent avec humour :

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique