Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

« Mission Blablacar » : quand Frédéric Mazzella décode l’entreprenariat

Le livre « Mission Blablacar » est truffé d’anecdotes, d’humour, mais aussi et surtout de conseils à tous les entrepreneurs en herbe.

« En passant du bizarre à l’évident, le covoiturage est entré dans nos vies », raconte Frédéric Mazzella dans la préface de « Mission Blablacar ».

« Cent millions d’adeptes plus tard, il était temps d’écrire comment nous sommes passés de l’idée à l’usage, de la start-up made in France à la multinationale, poursuit le fondateur du spécialiste du covoiturage. Je me souviens de l’époque où je travaillais seul dans mon petit appartement à assembler les pièces du puzzle Blablacar. Je recherchais tout soutien potentiel, le moindre écho, quand l’idée faisait encore beaucoup sourire. Les premières années d’un projet sont toujours difficiles. On se sent vulnérable. »

Une préface de Thomas Pesquet

« Mission Blablacar » raconte les coulisses de la création du leader mondial du covoiturage. Le livre est préfacé par nul autre que Thomas Pesquet. D’ailleurs, le spationaute français avoue , »depuis l’espace », un point commun avec son « ami Fred » : « l’esprit d’aventure, et tout ce qui va avec une mission ».

Tout en évoquant d’autres exemples de réussites, cet ode à l’entrepreneuriat décode l’histoire d’une licorne à travers ses réussites, ses galères, ses anecdotes. Saviez-vous par exemple que Frédéric Mazzella a essayé, avec son ami Damien Grulier, de lancer un concept proche d’Airbnb, pour des étrangers en visite à Paris ? Que ses équipes et lui ont accouché du nom Blablacar après 80 nuits blanches ? 

C’est à découvrir dans « Mission Blablacar », 296 pages dans lesquelles Laure Claire et Benoît Reillier, fondateurs de Launchworks & Co, retranscrivent leurs échanges avec le fondateur de la marque iconique (19 euros, Editions Eyrolles).

Avec les 100 000 euros réunis par les associés fondateurs, Blablacar est né en France en 2006 sous le nom Frenchie Covoiturage.fr. Depuis, la start-up a séduit des investisseurs, et roule désormais sa bosse du Brésil à la Russie.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique