Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Mise en bouche

Autant l’avouer tout de suite je suis gourmande et j’A-DO-RE cuisiner. Mais attention, mon truc ce n’est pas tellement le pot au feu ni la blanquette de veau (encore que, une bonne blanquette, je peux craquer !).

Parce que je suis (comme vous !), une grande voyageuse, moi ce que j’aime, c’est cuisiner des plats qui me rappelle le goût des pays visités. C’est encore la meilleure façon que j’ai trouvée de partager, avec ma famille, mes amis, les souvenirs et anecdotes de voyage. Au retour de mes périples, mon sac déborde donc toujours d’épices diverses et variées, de pots remplis de mixtures pas toujours bien identifiées voire d’ustensiles non homologués qui me serviront à confectionner les recettes locales glanées au gré de mes rencontres lointaines.

Tout ça pour dire que, lorsque à la rédac ils m’ont demandé si je ne voudrais pas tenir un blog (faut bien être dans le coup !), je me suis dit que le carnet de voyage culinaire ça me changerait de ma cuisine habituelle sur les tour-opérateurs. Ce n’est pas que je ne les aime plus mes voyagistes. Je les suis depuis 15 ans, c’est dire que je les A-DO-RE eux aussi. Mais bon, je parle plus souvent avec eux ratio de rentabilité, ebita et autres relais de croissance que panacotta, chili con carne ou moussaka. On devrait d’ailleurs, ça créerait sûrement des liens. Autour d’un bon petit plat, partage et bonne humeur sont toujours garantis…

Alors voilà, lecteurs et lectrices de l’Echo Touristique, je nous verrais bien créer des liens autour de nos expériences culinaires, échanger nos bonnes recettes du monde entier, nos adresses de bonnes tables aussi ou de beaux et bons bouquins, il y a en a plein ! A la rédaction, on est plusieurs volontaires et je suis sûre que les cordons bleus ne manquent pas parmi vous…

Pour vous/nous mettre en bouche, je propose de commencer, puisque je rentre de Turquie, par la recette des Köfte, vous savez ces boulettes de viande hachées qu’on mange le plus souvent accompagnées de boulgour ou de riz. C’est facile et délicieux !

Ma recette des boulettes turques

Pour une vingtaine de boulettes, il faut 500g de viande hachée (le boeuf fait l’affaire mais on peut aussi mixer mouton et veau), un oignon émincé, un œuf, un peu de chapelure ou de pain rassis trempé dans du lait, une gousse d’ail écrasé et un mélange d’épices (je recommande le trio gagnant cumin, coriandre, fenugrec), 1/3 d’une botte de persil ciselé, sel et poivre.
Je précise que ces köfte sont une libre interprétation et que toutes les variantes sont possible (on peut par exemple ajouter de la menthe, de la tomate concassée ou un peu de cannelle, voire du piment pour ceux qui les aiment hot).
On malaxe le tout dans un saladier, on forme des boulettes de la grosseur d’une balle de ping-pong, on les aplatit légèrement, on les passe dans la farine et hop, on les fait frire à la poêle. Et… c’est tout…
On sert avec du riz ou du boulgour, de la salade, des tomates et des poivrons grillés. Afiyet olsun !

Pascale Filliâtre

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique