Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Mardi noir en perspective dans les transports

Des appels à la grève pour la journée de demain ont été lancés dans les transports aériens et ferroviaires, afin de contester le contrat première embauche (CPE). A la SNCF, les perturbations sont prévues dès aujourd’hui lundi, à compter de 20h. Dans le tr

Le CPE risque de paralyser, en partie, l’emploi dans les transports demain, mardi 28 mars. Selon la Direction générale de l’aviation civile (DGAC), des perturbations sont à prévoir dans le trafic aérien. Des syndicats de contrôleurs aériens et d’Aéroports de Paris s’associent au mouvement social de demain. De plus, huit syndicats d’Air France (CGT, CFDT, CFE-CGC, CFTC, FO, Sud Aérien, Unsa et Alter) appellent à des arrêts de travail d’une durée de 03h20 à 24 heures.
Toujours dans le cadre de la journée nationale d’action anti-CPE du 28 mars, les usagers du train vont également trinquer.
La CFE-CGC, la CFDT, la CFTC, la CGT, FO, Sud-Rail et l’Unsa appellent à lever le pied du lundi 27 mars 20h au mercredi 29 mars 8h. La SNCF prévoit le maintien de deux TGV sur trois, et d’un train Corail sur deux environ.
Tous les secteurs d’activités devraient être touchés par cette levée de boucliers contre le CPE. L’intersyndicale des douze organisations de salariés, étudiants et lycéens opposées au CPE veut faire du mardi 28 mars « une puissante journée d’action interprofessionnelle avec arrêts de travail, grèves, et manifestations », selon sa déclaration commune.

Dans la même rubrique

Laisser un commentaire