Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Marathon Man : Nicolas à Barcelone

Après avoir couru le marathon de Dubaï, Nicolas Brumelot a mis le cap sur Barcelone. Le patron de MisterFly raconte l'escale espagnole du défi qu'il s'est lancé en faveur de Imagine For Margo.

Nouvelle année, nouveau défi. J’estime en effet que mon engagement n’a de réelle portée que s’il s’inscrit dans la durée. J’ai donc décidé de prolonger en 2017 mon défi en faveur d’Imagine For Margo et de pousser un peu plus loin le curseur #12mois#16marathons

J'ai bouclé la première étape de mon défi dans une relative souffrance en 3h46 à l'occasion du marathon de Dubaï. Quelques petits ennuis gastriques couplés à la chaleur, un bon cocktail pour rappeler à mon bon souvenir ce qu'un peu de souffrance représente ! De penser aux autres dans ces moments-là permet d'aller au bout de l'effort, et surtout de relativiser.

C’est à Barcelone que j’ai couru la deuxième étape. Malgré un parcours qui présente plusieurs difficultés, l’organisation, le temps, la ville et ses nombreux attraits, ses spectateurs et les animations, placent le marathon de Barcelone parmi mes favoris.

C’est un vrai privilège de courir sur les avenues fermées à la circulation, et de pouvoir contempler des merveilles comme La Pedrera, la Sagrada Familia signées Gaudi, la tour Agbar de Jean Nouvel. Le passage sous l’Arc de Triomphe, magnifique arche de briques rouges orné de frises sculptées en pierre, puis dans les vieux quartiers avec des spectateurs massés le long du parcours, procure des sensations et des souvenirs inoubliables.

En passant autour du Camp Nou, antre du FC Barcelone, j’ai eu une pensée amicale pour les supporters du PSG qui ont subi là, quelques jours auparavant, la pire défaite de leur histoire. Cela m’a distrait de ce passage en montée, car ça grimpe derrière le stade !

En bouclant cette étape, en 3h39, qui représente aussi mon quatorzième marathon depuis janvier 2016, je suis déjà à mi-parcours de mon défi cumulé 2016/2017 !

Je suis heureux et fier de parcourir ainsi les routes aux couleurs #imagineformargo. C’est ma contribution pour sensibiliser, collecter et porter un message d’espoir à tous ceux qui sont frappés par le cancer.

Je dédie ces deux premiers marathons à mon ami et ex-collègue Mario Gavira, qui est maintenant barcelonais, pour qu’il remporte rapidement son combat contre cette saloperie de maladie.

Un clin d'œil amical enfin, et empreint de respect, à Franck Demortière, qui a couru son tout premier marathon. Félicitations d’avoir relevé ce premier défi et d’avoir tenu bon. Bienvenue dans le club des marathoniens.

Nouveau défi, nouveau maillot, mais aussi nouvelle collecte. Merci de m’aider à faire avancer la recherche contre le cancer des enfants et des adolescents en faisant un don sur http://www.alvarum.com/nicolasbrumelot3.

Merci d’avance pour votre cœur et votre générosité.

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique