Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Majorque, version nature

Stéphanie Foultier est agent de voyages chez Biarritz Voyages (réseau Afat). Elle a découvert Majorque (Baléares), lors de l’éductour de récompense organisé par le G4 Voyages et Air Europa.

C’est la première fois que je me rendais aux Baléares, une destination que je vends bien au départ de Bilbao, Bordeaux ou Toulouse, plutôt à des seniors et à des jeunes en quête d’une bonne promo. Le vol sur Air Europa s’est bien passé, nous avons eu la chance de pouvoir voyager en business sur un trajet. La première matinée fut consacrée à la visite des locaux de la compagnie et c’était vraiment très intéressant d’avoir accès aux coulisses de l’activité aérienne, surtout le poste d’où l’on suit tous les vols en temps réel. Ensuite, nous avons visité la vieille ville de Palma et je dois dire que j’ai été bluffée. Je m’attendais à quelque chose de très touristique et j’ai trouvé une ville espagnole authentique, belle par endroits, et bien vivante avec ses terrasses peuplées de personnes de tout âge, sirotant un verre à l’heure de l’apéritif ou buvant un café au lait… Nous étions logés par Transhotel au Sol Cala Blanca, un grand hôtel de chaîne confortable et agréable, donnant sur la plage à une dizaine de minutes de Palma. Bien sûr, le bétonnage d’une partie de la côte est réel, mais j’ai été soulagée de découvrir que partout ailleurs l’île restait préservée. Notre groupe d’une vingtaine de personnes a effectué une virée nautique sur trois voiliers et c’était très agréable de découvrir Palma depuis la mer. À Portals Nous, le petit port empli de yachts de milliardaires où nous avons débarqué, nous avons déjeuné au Flanigan où la famille royale a ses habitudes. C’était délicieux, comme partout je dois dire, même si je garde une pensée émue pour les palourdes sur lit de poireaux en tapas, la sobrosada et les calamars. Quant aux vins locaux, de Majorque même, certains sont carrément excellents !

« LE NORD-OUEST DE L’ÎLE EST UNE RÉGION MAGNIFIQUE »

Puisqu’on est dans les ambiances relax, je dois dire que cet éductour était particulièrement sympa : une ambiance extra (on a quand même pris un bain de minuit dès le premier soir !), un groupe lié comme rarement et, en plus, nous avons été choyés. Comme on avait du temps libre et que je souhaitais échapper à « Palmanova, pôle d’attraction des jeunes fêtards européens », j’en ai profité, accompagnée de trois autres agents de voyages, pour faire un saut à Alcúdia, petite ville fortifiée et, le lendemain, nous avons consacré la journée à parcourir le nord-ouest de l’île, une région magnifique. Les fincas (anciennes propriétés agricoles) et les collines couvertes d’oliviers, l’environnement protégé, Deià (le village perché des artistes), les petites criques sauvages : c’est clairement par ici que je viendrai passer mes vacances et je n’ai pas été surprise de découvrir que tourisme vert et agrotourisme y avaient autant de succès. Puerto de Sóller, que l’on vend bien, est une baie de carte postale charmante. Valldemossa, où résidèrent George Sand et Chopin, est fort joli également, même si très touristique déjà. Il faut dire que l’on avait avec nous une guide formidable, Nicole, une Française tombée amoureuse des lieux et de l’un de ses habitants il y a trente ans. Elle nous a fait partager l’amour de son île, pleine de ressources et de recoins étonnants. Enfin, nous avons fini par un tour au tout nouveau Palmaquarium qui m’a enchantée. Une visite apéritive qui m’a donné très envie de venir découvrir l’île en profondeur.

« Je retiendrai de Majorque la transparence verte des criques paradisiaques, mais j’ai surtout découvert que l’île pouvait être une vraie destination verte où, d’ailleurs, la rando et le vélo marchent très bien »

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique