Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Majorque, une belle surprise !

7 Cédric Lidonne est responsable de l’agence Voyages Carrefour à Montpellier/Vedas. Il a découvert Majorque lors d’un éductour organisé par Marmara en avril.

Alors que je connais bien l’Espagne, en particulier Barcelone et Valence, je n’avais encore jamais eu l’occasion d’aller aux Baléares. J’ai accepté avec d’autant plus de plaisir l’invitation de Marmara à découvrir sa nouvelle production dans l’archipel que c’est un partenaire dont j’apprécie les produits en Egypte, en Turquie et à Marrakech.

Notre escapade fut brève – 36 heures sur place – mais rondement menée ! Elle m’aura permis de différencier les hôtels programmés, mais aussi de faire tomber mes a priori sur Majorque. J’ai débarqué avec l’idée d’une destination sans beaucoup d’intérêt, et je suis reparti enchanté !

Outre les visites approfondies des trois produits phares de Marmara, nous avons eu l’occasion, notamment lors des transferts, de découvrir l’île. Les paysages sont typiquement méditerranéens, évoquant la Corse par moments, la Toscane aussi parfois. C’est un festival d’essences végétales et nous avons traversé des régions très rurales, avec de belles fermes… J’ai alors compris que Majorque avait bien d’autres charmes à dévoiler que la zone touristique de Playa de Palma. J’aurai désormais des arguments pour convaincre un client hésitant !

On peut d’ailleurs tout à fait proposer la destination à des voyageurs individuels qui veulent bouger ou effectuer un court séjour, au-delà de simples séjours balnéaires. A ce titre, la sélection d’hôtels proposée par Marmara m’a semblée judicieuse, car les produits sont adaptés à différentes catégories de clientèles.

Nous étions hébergés à l’hôtel Roc Illetas, qui a l’avantage d’être situé à proximité de la capitale Palma, dans une zone résidentielle qui évoque un peu la côte d’Azur, urbanisée mais pas trop bétonnée. C’est un établissement agréable et accueillant, à conseiller avec une location de voiture, pour des clients qui veulent voir du pays.

Beau comme un Roc

Sur la côte orientale, nous avons visité deux autres hôtels, à vocation balnéaire. J’avoue avoir eu un gros coup de coeur pour le Roc Las Rocas, à Cala d’Or. Il n’était pas encore ouvert lors de notre passage, mais il n’est pas difficile de l’imaginer fonctionner en hôtel-club. Le cadre est superbe, une piscine naturelle creusée dans la roche compense le manque de place, les chambres sont spacieuses et la propriété bien entretenue. Je recommanderai chaudement cet établissement, que j’ai préféré au Roc Carolina, même si ce dernier offre l’avantage d’une plage de sable. Ses chambres sont aménagées dans un bâtiment de neuf étages, imposant et pas vraiment couleur locale. C’est le produit d’appel de Marmara, mais la faible différence de prix avec le Las Rocas penche en faveur de ce dernier.

La soirée passée sur place nous a aussi permis de découvrir le spectacle de Son Amar, le cabaret le plus fameux de Majorque. Il est installé dans un lieu sublime et, si le show est banal, la troupe de flamenco moderne est formidable. Le dernier jour, nous avons arpenté les rues de Palma en compagnie d’un guide passionné. J’ai été vraiment surpris, et ravi au final. Les vieux quartiers allient un réel intérêt architectural à une ambiance authentique, le charme opère. Il ne faut pas faire l’impasse sur la cathédrale, avec ses superbes rosaces, et sur le Belvédère, pour la vue sur la baie. La ville est bien entretenue, à l’image de l’île. C’est clair : Majorque, si elle est bien conseillée, ne peut que séduire !

%%HORSTEXTE:1%%%%HORSTEXTE:2%%%%HORSTEXTE:3%%%%HORSTEXTE:4%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique