Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Lufthansa : Nous avons de nouveau un accord avec Selectour Afat

 »

La distribution française fait-elle marche arrière sur le dossier des frais GDS de Lufthansa ? Selectour Afat, qui avait déréférencé Lufthansa le 1er avril dernier en répercussion de cette taxe imposée depuis septembre 2015, a signé un nouvel accord avec le groupe aérien, a assuré en marge d’un point presse, le 26 septembre, Steffen Weinstok, ancien directeur général France & Benelux qui vient de laisser sa place à Michael Gloor.

Le Direct Connect reste à la marge

"Nous avons de nouveau un accord avec Selectour depuis quelques semaines. Pendant un temps, il y avait peut-être l’espoir que Lufthansa pourrait changer d’avis sur les frais GDS, mais un an après leur mise en place, il est clair pour tout le monde que ce ne sera pas le cas", a-t-il expliqué. "Les GDS vont rester un canal très important, ils ont une forte valeur ajoutée, mais comme ce sont les clients qui en profitent, c’est à eux de payer pour ce bénéfice, pas à nous", a-t-il ajouté.

En France, les ventes via les GDS représentent 70% des ventes, le reste étant réalisé sur les sites Internet des compagnies Lufthansa, Swiss, Austrian Airlines et Brussels Airlines.

Le canal Direct Connect, qui offre une connexion directe vers les systèmes de réservations des compagnies du groupe, sans frais supplémentaire, reste pour l’heure à la marge. "En France, nous avons connecté en direct FTI Ticketshop et, depuis cet été, la centrale de réservations Resaneo. Mais nous n’avons pas encore connecté de sociétés en direct, contrairement à l’Allemagne où nous avons deux clients importants avec Siemens et Volkswagen", a précisé Steffen Weinstok.

Les ventes progressent en agence

Depuis la mise en place d’une taxe de 16 euros pour tout billet émis via un GDS, les ventes n’ont pas chuté en agence, assure le groupe. Sur les ventes France, entre janvier et août 2016, le trafic passagers a même augmenté de 2%. Une tendance positive observée sur tous les canaux de distribution, y compris en agence.

"Notre priorité est le développement de notre stratégie de distribution", confirme Michael Gloor, DG France & Benelux depuis le 1er septembre. "Nous voulons élargir notre base de partenaires français sur le modèle de notre partenariat avec Resaneo. Le canal Direct Connect permet d’accéder sans frais à tous nos services pour vendre non plus seulement un billet mais une offre personnalisée, et ainsi mieux répondre aux besoins des clients", a-t-il insisté.

Manor réfléchit à un nouvel accord 

En décembre dernier, le réseau Manor avait lui aussi décidé de ne pas reconduire pour 2016 ses accords avec le groupe Lufthansa. "Il y a un changement de direction sur le marché français, nous allons donc discuter avec eux. Nous n’avons pas re-signé d’accord pour le moment mais nous avons un conseil d’administration qui doit décider de cette question courant octobre", explique le président Jean Korcia, interrogé sur le dossier.

La distribution change de ton, donc, tandis que le groupe Lufthansa campe sur ses positions, fier d’œuvrer à une "modernisation de la distribution". 

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique