Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Loisirs Enchères lève 4 millions d’euros pour financer sa croissance

Pilotée par Frédéric Bonfils, un transfuge de Groupon, la start-up bordelaise Loisirs Enchères vise à terme un chiffre d’affaires de 100 millions d’euros.

Loisirs Enchères boucle son tout premier tour de table auprès du Fonds Ambition Numérique de Bpifrance, Galia Gestion, GSO Innovation et Crédit Agricole Aquitaine Expansion. Son ambition, c’est de devenir le référent de l’achat de loisirs aux enchères. Un marché où de nouveaux acteurs comme Vavavid, dirigé par Gilles Delaruelle (ex-TUI) jouent des coudées franches.

Grâce aux 4 millions d’euros levés, Loisirs Enchères veut bonifier son maillage dans l’Hexagone et sa profondeur de catalogue, des week-ends aux voyages, en passant par la billetterie. C’est un acteur qui est et souhaite rester national, sans ambitions à l’étranger.

Frédéric Bonfils, DG de Loisirs Enchères

30 nouveaux collaborateurs en vue

L’objectif ultime, c’est de dépasser les 100 millions d’euros de chiffre d’affaires d’ici 2022, explique un communiqué. « Nous affichons un chiffre d’affaires à huit chiffres en 2018, en croissance de 55% versus 2017 », souligne son DG Frédéric Bonfils, sans plus de précisions.

Afin d’accompagner sa croissance, Loisirs Enchères, qui compte 29 salariés à Bordeaux, souhaite recruter une trentaine de collaborateurs d’ici un an. Quelles sont les compétences recherchées ? Des profils de commerciaux surtout pour accroître la couverture nationale et des tech/développeurs. Sans oublier des planificateurs d’enchères exploitant l’intelligence artificielle et le marketing digital.

Créée en juillet 2014, Loisirs Enchères revendique 600 000 membres et 1200 partenaires. Chaque jour, 500 à 600 loisirs et vacances sont proposés aux plus offrants à partir de un euro, sur son site et son application mobile.

A lire aussi :

Les commentaires sont fermés.

Dans la même rubrique