Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Licenciement chez Kuoni : la direction réagit

Suite au refus du licenciement de salariés chez Kuoni France par l’inspection du travail, la direction du groupe a souhaité avoir un droit de réponse. Il a par ailleurs confirmé la possibilité d’un plan social chez notre confrère Tour Hebdo.

 

Comme nous l’indiquions lundi, le PSE semble inévitable chez Kuoni France. Emmanuel Foiry, son PDG l’a confirmé hier sur Pros-du-tourisme.com. En revanche, il a demandé un droit de réponse dans nos colonnes, après la divulgation, toujours dans l’Echo Flash de lundi, d’un avis négatif de l’inspection du travail sur le licenciement de personnels dans l’entreprise : « L’inspection du travail n’a pas annulé ou invalidé le licenciement de nos assistants aéroport. Pour votre information elle n’en a pas le pouvoir. Nous n’avons plus de service aéroport depuis le début de l’année 2009 », écrit-il. « En revanche, votre article doit faire allusion à la décision prise récemment par l’Administration du Travail qui vient de refuser le licenciement des 2 « ex-assistants aéroport », délégués syndicaux et de ce fait, protégés. Cette décision administrative préalable ne présage en aucun cas de la solution juridique qui sera donnée à ce dossier », a-t-il ajouté.

Le refus de l’inspection du travail est bien réel. Il ne concerne pas directement les onze salariés. En revanche, il a comme corollaire un constat de carence de PSE, du fait « d’une erreur de droit » de Kuoni portant sur « le décompte du nombre de licenciements envisagé ». Une erreur qui entraîne « la NULLité » du licenciement de deux salariés, mais qui, indirectement et sur le fond, pourrait avoir des conséquences sur le sort des autres, en l’absence avérée de PSE. Ce qui apparemment va être « difficile à éviter », selon Emmanuel Foiry. 

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique