Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

L’Europe approuve (enfin) le sauvetage de la TAP Air Portugal

Comme Air France, la compagnie TAP Air Portugal devra, en échange de son sauvetage, libérer des créneaux à l’aéroport de Lisbonne.

La Commission européenne a annoncé mardi avoir approuvé un plan de restructuration de la compagnie aérienne TAP Air Portugal, assorti d’une aide de 2,55 milliards d’euros de l’Etat portugais, son principal actionnaire. Bruxelles a également donné son feu vert à une compensation de 107,1 millions d’euros pour pertes provoquées par la pandémie de Covid-19.

Le plan de restructuration de TAP qui a été approuvé viendra mettre la compagnie sur la voie de sa viabilité à long terme », a déclaré la commissaire européenne chargée de la Concurrence, Margrethe Vestager, citée dans un communiqué.

En échange de l’aide financière obtenue, la TAP a dû s’engager à libérer des créneaux à l’aéroport de Lisbonne comme le réclamaient ses concurrents, dont la compagnie à bas prix Ryanair.

Un prêt converti en capital

La compagnie nationale portugaise, dont les difficultés financières se sont accrues avec la crise sanitaire, avait reçu un prêt d’urgence de 1,2 milliard d’euros, qui sera désormais converti en capital. En décembre dernier, elle avait soumis un plan de restructuration prévoyant une diminution de ses effectifs, une baisse des salaires et une réduction de sa flotte.

Bruxelles a précisé mardi que la compagnie devrait en outre se séparer de sa filiale Portugalia et céder les parts qu’elle détient dans plusieurs sociétés du groupe TAP, dont une filiale d’entretien ayant son siège au Brésil et le bagagiste Groundforce.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique