Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Les voyagistes gèrent l’après Air Horizons

Une semaine après la mise en liquidation judiciaire de la compagnie charter, les TO ont bouclé leur nouveau plan de vol.

Sans surprise, la compagnie charter Air Horizons, appartenant à l’homme d’affaires franco-égyptien Raymond Lakah, a été liquidée le 7 décembre par le tribunal de commerce de Bobigny, laissant 275 personnes sur la paille. Cette issue était devenue inéluctable après le retrait du seul repreneur potentiel, Cédric Pastour, ancien PDG de Star Airlines (reprise depuis par Raymond Lakah).

Solutions de remplacement

Du côté des TO qui affrétaient le transporteur liquidé, on a très vite réagi. Chez le partenaire principal d’Air Horizons, Go Voyages, des dispositions avaient été prises bien avant la liquidation. Jusqu’à la fin de l’hiver, nous avons trouvé des solutions de remplacement auprès d’Axis Airways, Air Méditerranée, Aigle Azur et Europe Airpost, plus Corsair vers la Réunion, explique Carlos da Silva, PDG de Go Voyages. Les affrètements de remplacement vont tout de même générer un surcoût de 500 000 E. Pour l’été prochain, nous avons lancé un appel d’offres pour un contrat de quatre à cinq ans, portant sur 3 500 heures annuelles de vol. Il devrait être bouclé la semaine prochaine. Nous devrions choisir un transporteur principal, avec la possibilité de répartir les affrètements complémentaires sur d’autres compagnies.

Inquiétudes pour Star Airlines

Chez Fram aussi, on a pris les devants, en transférant les affrètements dès l’immobilisation de la flotte d’Air Horizons. Le TO toulousain a fait appel à Atlas Blue (filiale de Royal Air Maroc), mais aussi Axis Airways, Blue Line et bien sûr Air Méditerranée, avec laquelle il a conclu fin 2003 un contrat de location portant sur deux Airbus A321, pour cinq ans. Chez Etapes Nouvelles, les plans de vols vers le Maroc et l’Egypte ont été régularisés avec Star Airlines. La compagnie, qui sous-affrétait un avion auprès d’Air Horizons pour le Maroc, s’est tournée vers l’espagnole Futura Airlines pour trouver un appareil. Reste le cas de Safar Tours, spécialiste du Maroc, qui opérait des vols réguliers avec Air Horizons. Le voyagiste attend que Star Airlines obtiennent les mêmes droits de trafic auprès des autorités marocaines.

Il faut désormais espérer que la liquidation d’Air Horizons ne touchera pas par ricochet Star Airlines. Les inquiétudes sur la trésorerie de cette dernière se font de plus en plus précises. Selon www.eurocockpit.com, elle aurait ainsi fondu en un an de 27,5 ME, à environ 250 000 E. Dans la foulée de la liquidation d’Air Horizons, Raymond Lakah a d’ailleurs annoncé qu’il entendait démissionner de la présidence du conseil d’administration de Star Airlines, et qu’il était prêt à revendre la compagnie dans les meilleurs délais.

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique