Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Les salariés de SeaFrance disent non à Sarkozy

« La Scop juge la proposition du chef de l’Etat inapplicable. Le secrétaire d’Etat chargé des transports contre-attaque en criant à « l’impréparation des syndicalistes ». »

La Société coopérative et participative (Scop) de SeaFrance ne veut pas de la solution proposée par Nicolas Sarkozy pour sauver la compagnie de ferries de la faillite. Hier soir, elle a évoqué dans une lettre ouverte "une incertitude juridique" autour de la proposition de l’Elysée de faire financer la reprise de la compagnie par les indemnités de licenciement des 800 salariés concernés.
 
Les porteurs du projet, Didier Capelle et Bruno Landy ont déclaré craindre une liquidation qui pousserait le transporteur à renégocier ses accords portuaires, à perdre "la propriété des bateaux, le fonds de commerce, le nom commercial et les logiciels nécessaires au fonctionnement de l’activité".
 
Dès le refus connu, le secrétaire d’Etat chargé des Transports Thierry Mariani a déclaré sur BFM TV "une très grosse impréparation des syndicalistes".
 
Dans ce contexte, les chances que le tribunal de commerce de Paris valide le dossier de reprise par la Scop s’amenuisent. Les porteurs du projet de reprise, nécessitant 50M€, préconisent notamment un prêt de l’Etat, remboursable grâce à la vente à une société d’économie mixte d’un navire qu’ils pourraient ensuite louer.

 

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique